Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

Moyen-orient

Une fusillade éclate à proximité des bureaux du Premier ministre à Damas

Vidéo par Kéthévane GORJESTANI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/08/2012

L’armée syrienne et un groupe rebelles se sont affrontés, mercredi, dans le quartier de Mezzé à Damas, tout près des bureaux du Premier ministre. Cette fusillade survient peu après un attentat contre le bâtiment de l’état-major dans la capitale.

AFP - Une fusillade a éclaté mercredi après-midi derrière le bâtiment abritant les bureaux du Premier ministre à Damas, selon une journaliste de l'AFP sur place.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a affirmé de son côté qu'"un échange de tirs est en cours entre les militaires et les rebelles dans le quartier de Mazzé, autour du siège du Premier ministre et du nouveau bâtiment en construction de l'ambassade d'Iran".

Le président de l'OSDH, Rami Abderhamane, a précisé à l'AFP que l'accrochage s'est produit après des tirs de roquettes en direction des deux bâtiments, sans être en mesure de dire si les roquettes avaient atteint leur cible.

Selon la télévision officielle, "les services spécialisés ont attaqué un repaire de terroristes-mercenaires située dans les jardins derrière el-razi, tuant un nombre indéterminé d'entre eux et en capturant d'autres".

Une journaliste de l'AFP qui s'est rendue sur place a entendu une fusillade à proximité des bureaux du Premier ministre. Les tirs venaient d'un terrain séparant ces bureaux et celui de l'ambassade d'Iran.

La journaliste de l'AFP pouvait voir de la fumée noire et une fourgonnette de l'armée équipée d'une mitrailleuse Douchka de fabrication russe. Les militaires effectuaient aussi des contrôles d'identité.

Cette attaque intervient quelques heures après un attentat à la bombe, revendiqué par les rebelles, visant un bâtiment de l'état-major situé à proximité de l'hôtel où loge la délégation de l'ONU dans le centre de Damas.

L'attentat à la bombe, qui a fait cinq blessés selon un militaire sur place, s'est produit dans le parking de l'état-major.

Un officier a expliqué que l'explosion s'était produite à O8H00 (O5H00 GMT) au moment où "des recrues faisaient leurs exercices physiques et recevaient leurs instructions, comme chaque jour".

Selon une journaliste de l'AFP, la bombe était placée à l'arrière d'un camion citerne, dont la cuve était éventrée. Plusieurs véhicules militaires étaient calcinés ainsi que les murs de l'immeuble mitoyen du Syndicat des ouvriers. Des fenêtres étaient également brisées.

Les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL, composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes) ont revendiqué cette attaque, expliquant qu'elle visait une "réunion de militaires dans un bureau de l'état-major général où sont décidées les opérations du jour à Damas".

 

Première publication : 15/08/2012

  • SYRIE

    L'ASL revendique un attentat contre des locaux de l'état-major à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    OCI : l'exclusion de la Syrie attendue dans la journée

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'Algérien Lakhdar Brahimi peut-il faire mieux que Kofi Annan ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)