Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

L'émetteur de la chaîne de l'opposant André Mba Obame vandalisé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2012

L'émetteur de TV+, la télévision qui appartient au principal opposant gabonais, a été incendié la nuit dernière. L'incident intervient alors que des affrontements violents ont opposé les partisans d'André Mba Obame à la police, mercredi.

AFP - L'émetteur de TV+, télévision du principal opposant gabonais André Mba Obame, a été incendié par des hommes armés dans la nuit de mercredi à jeudi et la chaîne n'émet plus, a affirmé à l'AFP son directeur.

Cet incident intervient au lendemain des violents affrontements lors d'une manifestation du parti interdit de M. Obame, l'Union nationale (UN). L'opposition fait état de trois morts, bilan vigoureusement démenti par les autorités qui réfutent tout décès et parlent de "déclaration politico-polticienne".

"Un commando d'une quinzaine de personnes avec des cagoules et des armés ont maîtrisé les cinq vigiles et mis le feu aux émetteurs" situé au 3e étage d'un immeuble du quartier populaire de Nkembo, a déclaré Frank Nguema jeudi matin.

"Ils ont forcé la grille d'entrée avec un pied de biche et fait s'allonger les gardiens. Ils avaient une bouteille avec de l'essence et ils ont mis le feu aux émetteurs", a poursuivi M. Nguema.

M. Nguema a aussi affirmé que TV+ avait subi une coupure d'électricité de 10H00 à 18H00 le mercredi ce qui l'avait empêché de diffuser des reportages sur la manifestation de l'opposition.

"Cet énième sabotage et cet acharnement du pouvoir contre TV+ confirment l'absence de liberté d'expression et de la presse au Gabon", a estimé M. Nguema, soulignant que les autorités ont mis sous séquestre depuis les troubles postélectoraux de la présidentielle 2009 une partie du matériel de la chaîne lui interdisant ainsi une diffusion satellitaire au niveau national et international.

En 2009, un mystérieux commando avait aussi mitraillé en pleine nuit l'émetteur de la chaîne de télévision panafricaine Go Africa.

L'UN, dissous par les autorités en 2011, avait appelé mercredi à une manifestation pour réclamer une "conférence nationale souveraine" en vue d'obtenir une nouvelle Constitution et des élections. Ce rassemblement n'a pas été autorisé par les autorités.

 

Première publication : 16/08/2012

  • GABON

    Violents affrontements entre policiers et partisans de l'opposition à Libreville

    En savoir plus

  • GABON

    André Mba Obame, principal opposant d'Ali Bongo, est de retour au Gabon

    En savoir plus

  • GABON

    Les autorités interpellent une trentaine de sympathisants d'André Mba Obame

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)