Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Moyen-orient

En Jordanie, Laurent Fabius appelle au départ de Bachar al-Assad

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 16/08/2012

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a entamé depuis mercredi un déplacement de trois jours en Jordanie, au Liban et en Turquie. Une visite que le ministre veut humanitaire mais également politique.

Dans le cadre d'une tournée régionale de trois jours consacrée à la crise syrienne, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a entamé le 15 août une série de déplacements en Jordanie, au Liban et en Turquie, pays qui accueillent au total plus de 250 000 réfugiés syriens.

Pour sa première étape à Amman, en Jordanie, le ministre français a souhaité donner un caractère humanitaire à son voyage. En compagnie de son homologue jordanien, Nasser Joudeh, Laurent Fabius s'est rendu ce jeudi 16 août dans le camp de réfugiés de Zaatari, situé à proximité de la frontière avec la Syrie. Il a rencontré dans la matinée le personnel du groupe médico-chirurgical qui travaille dans l'hôpital de campagne installé par la France dans le camp de Zaatari, en plein désert jordanien, qui est opérationnel depuis une semaine.

"La position de la France est claire: nous considérons que Bachar al-Assad est le bourreau de son peuple, qu'il doit partir et que le plus tôt sera le mieux", a déclaré Laurent Fabius à la presse au cours de sa visite dans le camp de Zaatari. Le ministre français a également appelé au départ du président Bachar al-Assad et à une transition politique rapide en Syrie.

Rencontre avec des opposants

Mais cette visite est aussi l'occasion pour le ministre d'exprimer le soutien "de la France aux réfugiés, forcés à l’exil par les exactions du régime". Le ministère indique que le chef de la diplomatie française prévoit "des entretiens de haut niveau dans le cadre des efforts de la France pour promouvoir une transition politique crédible et rapide en Syrie".

Le ministre fera ensuite escale dans la journée au Liban où il s'entretiendra avec les plus hauts responsables du pays : le président Michel Sleimane, le Premier ministre Najib Mikati, le président du Parlement Nabih Berri ainsi que son homologue aux Affaires étrangères Adnan Mansour. Le ministère français annonce également une rencontre avec des acteurs humanitaires et des opposants sans apporter plus de précision.

Laurent Fabius achèvera sa tournée le 17 août en Turquie pour visiter un camp de réfugiés et s’entretenir avec son homologue Ahmet Davutoglu. Il rejoindra la France en fin de soirée.

La France, qui préside le Conseil de sécurité pendant le mois d'août, organisera une réunion ministérielle de l'ONU le 30 août "essentiellement consacrée à l'examen de la situation humanitaire en Syrie et dans les pays voisins". Le ministère annonce également que toutes ces rencontres s’ajoutent aux "contacts incessants du ministre avec ses homologues ou l’opposition syrienne, relayés par l’action de [nos] ambassades et représentations diplomatiques partout dans le monde pour promouvoir une transition politique".

Première publication : 16/08/2012

  • SYRIE

    Les rescapés du raid aérien sur Azaz soignés en Turquie

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    La crise syrienne provoque un regain de tension au Liban

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les enquêteurs de l'ONU accusent Damas de crimes contre l'humanité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)