Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne suspend son offensive dans l'Est

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

EUROPE

Londres répète sa détermination à extrader Julian Assange

Vidéo par Myriam BOUNAFAA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2012

Les autorités britanniques menacent de lancer un assaut sur l'ambassade d'Équateur à Londres où Julian Assange est réfugié depuis deux mois, demandant à Quito l'asile politique. Une requête sur laquelle l'Équateur doit se prononcer ce jeudi.

AFP - La police britannique gardait jeudi matin toutes les issues de l'ambassade d'Equateur où Julian Assange, réfugié depuis deux mois, attend la décision de Quito, annoncée pour 12H00 GMT, sur sa demande d'asile politique.

La présence policière britannique devant l'ambassade a été renforcée, mais restait discrète, avec une dizaine de policiers visibles. La rue n'a pas été fermée à la circulation, a constaté une journaliste de l'AFP.

Une poignée de manifestants partisans d'Assange a passé la nuit devant l'ambassade, ceux-ci ayant été alertés par la conférence de presse à Quito au cours de laquelle il a été annoncé que Londres menaçait d'envahir les lieux.

Selon Quito, Londres a formulé "la menace expresse et par écrit qu'un assaut pourrait être lancé contre notre ambassade à Londres si l'Equateur ne lui remet pas Julian Assange".

Tammy Samede, une militante du réseau "Occupy London", a campé sur place toute la nuit et espère "450 manifestants dans la journée".

Elle interpelle un policier : "Vos enfants et vos petits enfants devraient lui être reconnaissants". "Je comprends", répond, placide, ce dernier.

Ella, manifestante de 18 ans, souligne que "ce qu'a fait Assange est important et qu'on doit montrer sa solidarité". Mark, 19 ans, se dit "prêt à se battre".

Un car de police avec deux hommes armés passe sans s'arrêter dans la rue. "On est pas en Amérique ici", lance Tammy, "posez vos armes".

Le Foreign Office a précisé mercredi soir que le Royaume-Uni avait "l'obligation légale d'extrader M. Assange vers la Suède pour y être interrogé sur des accusations d'agressions sexuelles". "Et nous restons déterminés à remplir cette obligation", avait-il ajouté.

Londres pourrait recourir à une loi de 1987 "sur les lieux consulaires et diplomatiques", qui l'autorise à lever le statut diplomatique d'une ambassade dans certains cas.

La justice britannique s'est prononcée en faveur de l'extradition de Julian Assange vers la Suède, où il doit répondre de viol et d'agression sexuelle sur deux Suédoises.

L'Equateur annoncera jeudi à 12H00 GMT sa décision, a déclaré mercredi le ministre équatorien des Affaires étrangères, Ricardo Patino.

L'ambassade d'Equateur, un bâtiment élégant en briques rouges, est située dans le quartier chic de Kensington, au dos du grand magasins Harrods.

 

Première publication : 16/08/2012

  • ÉQUATEUR

    L'Équateur dément avoir accordé l'asile politique à Julian Assange

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Pourquoi Julian Assange cherche-t-il l'asile politique en Équateur ?

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Julian Assange est "passible d'arrestation", indique Scotland Yard

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)