Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

WHO'S NEXT le salon international du prêt-à-porter et des accessoires de mode présente les collections de l'été 2015.

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

SUR LE NET

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leurs voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

Moyen-orient

Le quotidien des réfugiés syriens du camp de Kilis, en Turquie

Vidéo par Lyana Saleh , Eve IRVINE , Alexandra RENARD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/08/2012

Des centaines de Syriens franchissent quotidiennement la frontière syro-turque pour échapper aux bombardements de l’armée de Bachar al-Assad. Dans le camp de Kilis s’entassent 12 000 réfugiés syriens. Reportage.

Douze mille réfugiés syriens accueillis sur trente-six hectares. Pas de tentes, mais des préfabriqués neufs et des bâtiments en dur : mosquée, école, hôpital et supermarchés. Le camp de Kilis, situé à quelques pas de la frontière syrienne, est le plus grand camp de réfugiés syriens de Turquie. Construit dans l’urgence au début du mois d'avril, le long du poste frontière syro-turc, il est déjà saturé. Depuis quelques jours, ses responsables sont contraints de refuser les nouveaux arrivants qui fuient, chaque jour, les combats entre l'armée régulière et les rebelles, en Syrie.

Dans le camp, chaque réfugié reçoit l'équivalent de 10 euros par semaine crédités sur une carte à puce. "C’est une carte qu'on peut seulement utiliser dans les supermarchés du camp. C'est plus cher ici, mais on n'a pas le choix", explique Hamza. Avec toute sa famille, ce Syrien a fui Marea, une ville frontalière bombardée.

Immigrés

Hamza vit avec cinq autres personnes dans un container aménagé : deux pièces, une salle de bain, électricité et eau courante. Il rappelle que, par le passé, c’est la Syrie qui a accueilli des réfugiés de Palestine, du Liban pendant la guerre civile, et d'Irak. "Nous avons accueilli plus de 2 millions de réfugiés irakiens", se souvient-il. Et de faire un constat : "Nous sommes une nation habituée à recevoir des immigrants mais, avec Bachar al-Assad, nous sommes devenus des immigrants".

Comme tous les réfugiés syriens, Hamza attend la chute du régime et le retour au pays. Il reproche à la communauté internationale, y compris à la France, de ne pas avoir su protéger les civils : "Sarkozy et Hollande, tout ce qu'ils font, c’est parler. Ils n’ont rien fait de concret. Toutes les sanctions économiques n’atteindront jamais le régime. On a besoin de concret, comme une zone d’exclusion aérienne". Un espoir qui repose aujourd'hui sur les épaules de la France, qui préside le Conseil de sécurité de l’ONU jusqu'au 31 août, et organisera un mini sommet onusien sur la Syrie, le 30 août.

Première publication : 17/08/2012

  • REPORTAGE

    Ces réfugiés syriens bloqués aux portes de la Turquie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les observateurs de l'ONU quittent la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les rescapés du raid aérien sur Azaz soignés en Turquie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)