Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin vainqueur de la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

asie

Création d'une commission d'enquête sur les violences communautaires

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/08/2012

Une commission d'enquête a vu le jour pour pointer les causes des fréquentes violences communautaires, alors que la gestion gouvernementale du problème est critiquée. En juin, au moins 80 personnes ont péri dans des violences inter-ethniques.

AFP - La Birmanie s'est dotée d'une nouvelle commission d'enquête sur les violences communautaires, selon plusieurs de ses membres, alors que la gestion de la crise vaut au pouvoir de vives critiques dans le pays comme à l'étranger.

Les 27 membres, parmi lesquels des personnalités de tous bords dont d'anciens dissidents, doivent "mettre en lumière les véritables causes" des violences et suggérer des solutions pour la "coexistence pacifique", a précisé samedi le quotidien officiel New Light of Myanmar.

"C'est une bonne décision qui montre que nous pouvons décider de notre propre destin pour le pays", a déclaré à l'AFP Aye Maung, président du Parti du développement des nationalités rakhines.

Les violences entre bouddhistes et musulmans ont fait environ 80 morts en juin dans l'Etat Rakhine (ouest), selon un bilan officiel que des ONG jugent sous-estimé. Plusieurs autres personnes ont été tuées début août dans de nouveaux incidents.

Des défenseurs des droits de l'Homme ont accusé les forces de sécurité birmanes d'abus, en particulier à l'égard des Rohingyas, une minorité musulmane apatride qui ne fait pas partie des groupes ethniques reconnus par Naypyidaw. Et l'ONU s'est inquiétée d'une répression visant les musulmans.

Les autorités de Naypyidaw ont de leur côté nié les accusations. En juin, le pouvoir avait déjà créé une commission d'enquête mais ses conclusions n'ont pas été rendues publiques.

Les musulmans représentent officiellement 4% de la population birmane, à 89% bouddhiste. Une tension larvée a conduit à des séries d'émeutes anti-musulmanes dans le pays ces 15 dernières années, notamment dans cet état qui borde le Bangladesh.

L'ONU considère les Rohingyas comme l'une des minorités les plus persécutées de la planète.

 

Première publication : 18/08/2012

  • BIRMANIE

    "Les Rohingyas sont les Roms de l'Asie"

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    L'ouest de la Birmanie en proie à des violences entre bouddhistes et musulmans

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)