Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Manifestations en Chine contre le débarquement japonais sur les îles Senkaku

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2012

Dimanche, au moins huit villes chinoises ont été le théâtre de manifestations antijaponaises. Des mouvements de protestation qui font suite à l'envoi d'une flottille japonaise sur un archipel revendiqué à la fois par Tokyo et Pékin.

AFP - Pékin a exprimé dimanche ses "vives protestations" à l'ambassade du Japon à Pékin, après le débarquement d'un groupe nationaliste japonais sur l'archipel de Diaoyu (appelé Senkaku par les Japonais), en mer de Chine méridionale, revendiqué à la fois par la Chine et le Japon, au moment où des manifestations antijaponaises avaient lieu dans au moins huit villes chinoises, selon l'agence Chine nouvelle.

"Le ministère des Affaires étrangère a formellement présenté ses plaintes auprès du Japon et a exprimé ses vives protestations à l'ambassade du Japon en Chine, demandant au Japon de cesser toute action portant atteinte à la souveraineté territoriale de la Chine", a déclaré le gouvernement chinois dans un communiqué.

Dimanche, des manifestations antijaponaises ont eu lieu dans au moins huit villes chinoises. A Shenzhen (sud), proche de Hong Kong, environ 1.000 manifestants étaient rassemblés, agitant des drapeaux chinois et scandant des slogans, selon Chine nouvelle. Selon un manifestant interrogé par l'AFP, le défilé s'étendait sur sept à huit kilomètres. De nombreux policiers étaient présents.

Les manifestations sont généralement rapidement dispersées en Chine, mais selon un spécialiste de la Chine interrogé par l'AFP, le gouvernement a pour le moment tout intérêt à les encourager.

"Ils utilisent la carte du soutien populaire pour faire pression sur le Japon", a déclaré à l'AFP Willy Lam, spécialiste de la Chine à l'Université de Hong Kong.

"La direction du parti (communiste) s'est rendu compte que le nationalisme était une arme à double tranchant. S'ils voient que la protestation risque de s'intensifier, ils donneront le signal pour y mettre fin", a-t-il ajouté.

Selon des médias japonais, des manifestants chinois ont endommagé des enseignes japonaises et des véhicules dans les rues de Shenzhen et d'Hangzhou (est).

A Guangzhou (sud), plus de cent personnes se sont rassemblées près de l'immeuble hébergeant le consulat japonais, en scandant "Japon, va-t-en des îles Diaoyu", selon Chine nouvelle.

Selon des témoins, des manifestations ont également eu lieu à Shanghai et Chengdu (sud-ouest), où les manifestations ont entraîné la fermeture d'un grand magasin japonais et d'une succursale de la marque japonaise de vêtements Uniqlo.

Des manifestations contre le Japon ont également été organisées à Qingdao (côte est), ainsi que dans les villes de Shenyang et Harbin (nord).

A Hangzhou, proche de Shanghai, les manifestations on rassemblé environ 1.000 personnes, selon un participant.

Plusieurs manifestations antijaponaises avaient éclaté dans plusieurs villes chinoises la semaine dernière et notamment dans la capitale, Pékin, selon Chine nouvelle et plusieurs témoins.

Elles ont suivi l'arrestation de 14 militants pro-chinois et des journalistes qui avaient débarqué dimanche dernier sur l'archipel disputé de Senkaku en bateau. Ils ont été expulsés vendredi par le Japon.
 

Première publication : 19/08/2012

  • CHINE-JAPON

    La tension monte entre la Pékin et Tokyo au sujet des îles Senkaku

    En savoir plus

  • JAPON

    Îles Senkaku: le Japon expulse 14 militants pro-chinois

    En savoir plus

  • JAPON

    Tokyo arrête 14 personnes militant pour le retour des îles Senkaku dans le giron de la Chine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)