Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

EUROPE

Six policiers tués lors de funérailles dans le Caucase

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2012

Un attentat-suicide a coûté la vie à six policiers, dimanche en Ingouchie. Ils assistaient aux funérailles d'un collègue après l'attaque d'une mosquée au Daguestan, autre région du Caucase où Moscou lutte contre une insurrection islamiste.

AFP - L'attentat à la bombe qui a tué au moins six policiers dimanche lors des funérailles d'un de leur collègues en Ingouchie, dans le Caucase russe, a été perpétré par un kamikaze, a annoncé le comité d'enquête russe dans un communiqué.

"Dans une maison où avaient lieu les funérailles d'un inspecteur de quartier (...), un kamikaze a déclenché une bombe de type indéterminé qu'il portait sur son corps. Selon des données préliminaires, l'explosion a fait sept morts dont le kamikaze, il y a aussi des blessés", explique le comité.

Les membres du comité d'enquête russe et d'Ingouchie étaient en train dimanche d'interroger les témoins et de prélever des pièces à conviction.

L'explosion a eu lieu dans le district de Malgobek, dans le nord de la région. Les victimes s'étaient rendues aux funérailles d'un de leurs collègues, tué samedi soir, selon l'agence Interfax.

Le président ingouche Iounous-Bek Evkourov a déclaré à la radio Echo de Moscou que le meurtre du policier et l'explosion au cours de ses funérailles avaient été l'oeuvre des mêmes personnes.

Ils les a qualifiés d'athées qui "se protègent derrière le nom de dieu", soulignant que pour eux "les fêtes religieuses n'existent pas".

Cette attaque intervient le jour de la fête de fin du ramadan, connue sous le nom d'Uraz-Bairam en Russie.

Par ailleurs, samedi soir, deux hommes masqués ont ouvert le feu dans une mosquée au Daguestan, blessant 8 personnes et laissant un engin explosif désamorcé par la suite.

La Russie lutte contre une insurrection islamiste intense dans le Caucase, principalement au Daguestan et en Ingouchie, des régions régulièrement touchées par des attaques que les autorités imputent à des militants cherchant à établir un Etat islamique dans le Caucase russe.

Première publication : 19/08/2012

  • RUSSIE

    L'armée affirme avoir détruit une base de rebelles islamistes dans le Caucase russe

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Un groupe islamiste du Caucase revendique l'attentat de Moscou

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Le kamikaze de l'aéroport de Moscou originaire du Caucase du nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)