Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Moyen-orient

Lakhdar Brahimi espère le soutien du Conseil de sécurité de l'ONU

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/08/2012

Entretien avec Lakhdar Brahimi, le nouveau médiateur international pour la Syrie, qui a reçu FRANCE 24 dans son appartement parisien.

L’ancien ministre algérien des Affaires étrangères a été nommé vendredi dernier au poste d’émissaire international pour la Syrie. Rompu aux missions de médiation après avoir travaillé pour l’ONU en Haïti, en Afrique du Sud post-apartheid, en République démocratique du Congo ou encore en Irak, Lakhdar Brahimi a pourtant longuement réfléchi avant de succéder au Ghanéen Kofi Annan.

« J’ai hésité précisément parce que j’ai été honoré et surpris, un peu. Je ne suis plus très jeune (…) J’ai hésité parce qu’il a fallu consulter énormément de monde autour de moi, à commencer par ma famille, j’ai parlé avec Kofi et avec des collègues », a expliqué le diplomate dans une entrevue accordée à FRANCE 24.

Après 17 mois de conflit en Syrie, Lakhdar Brahimi sait que sa mission qui consiste à réanimer le processus de paix est particulièrement délicate : « Je suis très conscient de la difficulté, mais c’est très difficile en fin de compte de dire non quand on vous demande d’essayer d’aider une situation qui est tellement compliquée et où il y a tellement de souffrances et d’injustices qui s’abat sur un peuple.»

Concernant l’éventualité du départ du président syrien Bachar al-Assad, le diplomate algérien préfère ne pas prendre position : « Ce n’est pas le moment d’en parler.»

Le nouveau médiateur doit se rendre dès cette semaine à New York où il espère obtenir le soutien des membres du Conseil de sécurité : «Je ne me fais pas d’illusion, cela ne va pas se faire du jour au lendemain, mais c’est l’un des objectifs sur lesquels les Nations unies doivent travailler », a-t-il insisté.

Première publication : 20/08/2012

  • SYRIE

    Le CNS exige des excuses du nouveau médiateur pour la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Lakhdar Brahimi reprend le flambeau du dossier syrien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)