Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Moyen-orient

À Paris, le CNS annonce étudier la formation d'un gouvernement de transition

Vidéo par Aurore DUPUIS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/08/2012

À l'issue d'un entretien avec François Hollande à l’Élysée, le président du Conseil national syrien, Abdel Basset Sayda, a annoncé qu'un gouvernement de transition serait ouvert à toutes les composantes de la société, y compris les alaouites.

AFP - Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition au régime de Bachar al-Assad, "étudie" la formation d'un "gouvernement de transition", a annoncé mardi son président Abdel Basset Sayda à l'issue d'un entretien avec François Hollande à Paris.

Délcaration de Abdel Basset Sayda , président du Conseil national syrien

"Nous étudions actuellement la formation d'un gouvernement de transition", a déclaré M. Sayda qui conduisait une délégation du CNS reçue pendant près de trois quarts d'heure par le chef de l'Etat, à l'Elysée, en présence du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Selon M. Sayda, ce gouvernement provisoire serait ouvert à toutes les composantes de la société syrienne, y compris à la communauté alaouite dont est issu le président syrien Bachar al-Assad.

Interrogé sur l'imminence de sa formation, il a averti: "C'est un processus qui demande beaucoup de consultations, il ne faut pas aller trop vite mais le conseil national syrien tente d'y parvenir le plus rapidement possible".

Comme on lui demandait s'il pourrait s'agir d'un gouvernement en exil, M. Sayda a souligné que, pour le CNS, "l'essentiel" était la formation d'un gouvernement de "l'intérieur".

Le président du CNS a salué la nomination de Lakhdar Brahimi, nouveau médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, "diplomate de grande expérience", mais estimé que sa "mission sera toujours entravée par le veto russe" au Conseil de sécurité.

Au président français, le CNS a de nouveau proposé la création d'une zone d'exclusion aérienne, a-t-il par ailleurs indiqué.

"On ne va pas négocier la sortie" de Bachar al-Assad, "il doit sortir, point à la ligne", a déclaré pour sa part Burhan Ghalioun, figure de l'opposition syrienne et membre du conseil exécutif du CNS. "Nous voulons que cette bande qui gouverne aujourd'hui la Syrie se désintègre et quitte le pouvoir", a-t-il insisté, estimant qu'il fallait "donner au peuple syrien le droit à l'auto-détermination".

"On est prêts à négocier la sortie de tous ces gens mais pas des arrangements", a-t-il cependant tempéré.

Première publication : 21/08/2012

  • SYRIE

    Un haut dirigeant affirme que la Syrie est prête à discuter d'une démission d'Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le président Obama hausse le ton contre le régime de Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Lakhdar Brahimi évoque une "guerre civile" en Syrie, Damas s'insurge

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)