Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

Afrique

L'assassin d'Eugène Terre'Blanche écope de la perpétuité

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/08/2012

Chris Mahlangu avait été reconnu coupable du meutre du leader extrémiste Eugène Terre'Blanche, en mai dernier. La mort du cofondateur de Mouvement de résistance afrikaner avait suscité beaucoup d'émoi en 2010.

AFP - L'ouvrier agricole noir reconnu coupable de l'assassinat du leader extrémiste sud-africain blanc Eugene Terre'Blanche en 2010 a été condamné mercredi à la prison à perpétuité, par le tribunal de Ventersdorp (nord).

Chris Mahlangu, âgé de 28 ans au moment des faits, avait été reconnu coupable le 22 mai d'avoir frappé à mort le cofondateur du Mouvement de résistance afrikaner (AWB), un groupuscule d'extrême droite prônant la domination blanche.

"Je ne vois aucune raison valable de ne pas suivre la sentence requise" par le procureur, a déclaré le juge John Horn en rendant son verdict.

Le co-accusé de Mahlangu, mineur au moment des faits, n'avait finalement été reconnu coupable que de violation de domicile et a été condamné à deux ans de prison avec sursis.

La mort d'Eugene Terre'Blanche avait déchaîné les passions en 2010 et fait craindre une flambée de violences raciales juste avant le Mondial de football, joué en Afrique du Sud.

Les deux accusés plaidaient non coupables. Ils s'étaient constitués prisonniers le jour du crime, expliquant s'être disputés avec leur patron pour un problème de paye. Ils avaient alors avoué le meurtre, avant de se rétracter.

"Selon ce qui a été mis en avant par quelques-uns des témoins cités par l'accusé, le différend avec la personne décédée portait sur une question d'argent, et pas sur ses convictions politiques ou l'aversion pour les Noirs", avait précisé le juge lors de l'audience du 22 mai.

Patrick Ndlovu, le plus jeune --désormais majeur--, disait vivre chez Terre'Blanche dans un climat de terreur verbale et physique.

Il niait toute implication et affirmait que le chef de l'AWB était déjà mort quand il est arrivé sur les lieux. Le juge Horn avait annulé une partie des preuves présentées contre lui pour vice de procédure.

Quant à Chris Mahlangu, il a dit avoir agi par légitime défense quand Terre'Blanche s'est jeté sur lui avec une machette et affirmé qu'il avait agressé sexuellement par le passé par son patron.

Première publication : 22/08/2012

  • AFRIQUE DU SUD

    Début du procès des meurtriers présumés d'Eugène Terre'Blanche

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    La police explore la piste homosexuelle dans l'enquête sur le meurtre de Terre'Blanche

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Des milliers de partisans de Terre'Blanche assistent à ses funérailles

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)