Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Afrique

L'assassin d'Eugène Terre'Blanche écope de la perpétuité

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/08/2012

Chris Mahlangu avait été reconnu coupable du meutre du leader extrémiste Eugène Terre'Blanche, en mai dernier. La mort du cofondateur de Mouvement de résistance afrikaner avait suscité beaucoup d'émoi en 2010.

AFP - L'ouvrier agricole noir reconnu coupable de l'assassinat du leader extrémiste sud-africain blanc Eugene Terre'Blanche en 2010 a été condamné mercredi à la prison à perpétuité, par le tribunal de Ventersdorp (nord).

Chris Mahlangu, âgé de 28 ans au moment des faits, avait été reconnu coupable le 22 mai d'avoir frappé à mort le cofondateur du Mouvement de résistance afrikaner (AWB), un groupuscule d'extrême droite prônant la domination blanche.

"Je ne vois aucune raison valable de ne pas suivre la sentence requise" par le procureur, a déclaré le juge John Horn en rendant son verdict.

Le co-accusé de Mahlangu, mineur au moment des faits, n'avait finalement été reconnu coupable que de violation de domicile et a été condamné à deux ans de prison avec sursis.

La mort d'Eugene Terre'Blanche avait déchaîné les passions en 2010 et fait craindre une flambée de violences raciales juste avant le Mondial de football, joué en Afrique du Sud.

Les deux accusés plaidaient non coupables. Ils s'étaient constitués prisonniers le jour du crime, expliquant s'être disputés avec leur patron pour un problème de paye. Ils avaient alors avoué le meurtre, avant de se rétracter.

"Selon ce qui a été mis en avant par quelques-uns des témoins cités par l'accusé, le différend avec la personne décédée portait sur une question d'argent, et pas sur ses convictions politiques ou l'aversion pour les Noirs", avait précisé le juge lors de l'audience du 22 mai.

Patrick Ndlovu, le plus jeune --désormais majeur--, disait vivre chez Terre'Blanche dans un climat de terreur verbale et physique.

Il niait toute implication et affirmait que le chef de l'AWB était déjà mort quand il est arrivé sur les lieux. Le juge Horn avait annulé une partie des preuves présentées contre lui pour vice de procédure.

Quant à Chris Mahlangu, il a dit avoir agi par légitime défense quand Terre'Blanche s'est jeté sur lui avec une machette et affirmé qu'il avait agressé sexuellement par le passé par son patron.

Première publication : 22/08/2012

  • AFRIQUE DU SUD

    Début du procès des meurtriers présumés d'Eugène Terre'Blanche

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    La police explore la piste homosexuelle dans l'enquête sur le meurtre de Terre'Blanche

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Des milliers de partisans de Terre'Blanche assistent à ses funérailles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)