Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Amériques

Mitt Romney exhorte Todd Akin à se retirer après son dérapage sur le viol

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/08/2012

Le candidat à la Maison blanche a invité Todd Akin à se retirer de la course au Sénat après des propos jugés "offensants" à l'égard des femmes violées. Malgré ses excuses, l'élu républicain refuse de jeter l'éponge.

AFP - Le candidat républicain à la Maison Blanche Mitt Romney a exhorté mardi l'élu de son parti Todd Akin à retirer sa candidature pour un poste de sénateur du Missouri (centre) en raison des propos sur le viol qu'il a tenus dimanche et qui ont suscité une violente polémique.

"Mitt Romney a du mal à faire le plein de votes chez les femmes"

"Les déclarations de Todd Akin étaient offensantes et erronées et il devrait étudier de près quelle conduite adopter dans l'intérêt de notre pays", a estimé M. Romney dans un communiqué. "Aujourd'hui, les habitants du Missouri lui conseillent de se retirer, et je pense qu'il devrait suivre leur avis".

L'élu républicain avait provoqué un tollé aux Etats-Unis en affirmant dimanche qu'une femme victime d'un "véritable viol" tombait rarement enceinte. Il a présenté mardi ses excuses, refusant toutefois de céder à la pression de son parti pour retirer sa candidature au Sénat en novembre.

Les républicains craignent que ce scandale ne les empêche de récupérer à l'automne la majorité à la chambre haute et n'affecte un peu plus la cote de popularité auprès des femmes, déjà faible, de leur candidat à la Maison Blanche, Mitt Romney.

Selon les règles en vigueur dans l'Etat du Missouri, Todd Akin a jusqu'à mardi à 22H00 GMT pour annoncer s'il renonce à sa candidature. Mais pour l'heure, l'élu, connu pour son opposition farouche à l'avortement y compris en cas de viol, une position également défendue par les organisations chrétiennes ultraconservatrices, refuse de jeter l'éponge.

Première publication : 22/08/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Un élu républicain assure que les grossesses issues de viol sont rares et provoque un tollé

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Paul Ryan, le joker fiscal de Mitt Romney

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)