Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Nice, l'indécente polémique"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

FRANCE

Le gouvernement Ayrault facilite l'accès à l'emploi pour les Roms

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/08/2012

Le gouvernement a annoncé, ce mercredi, des mesures visant à faciliter l'accès au travail des Roms, notamment la suppression de la taxe due par leurs employeurs et l'élargissement de la liste des métiers auxquels ils peuvent avoir accès.

AFP - Le gouvernement a annoncé mercredi avoir décidé d'"assouplir les contraintes" pesant sur l'accès au travail des Roms, tout en soulignant que s'agissant des évacuations de campements illégaux, les "décisions de justice" continueraient d'être "appliquées".

Parmi les décisions prises pour améliorer la situation des Roms, figure celle de "faciliter l'insertion par le travail, en élargissant et assouplissant très largement les contraintes qui pèsent aujourd'hui sur les populations Roms qui souhaitent travailler", a déclaré à la presse la ministre du Logement, Cécile Duflot, à l'issue d'une réunion interministérielle à l'hôtel Matignon autour de Jean-Marc Ayrault.

Il s'agira à la fois de supprimer la taxe "due par les employeurs de ces personnes" à l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii) et d'élargir "de manière très importante les métier auxquels ils peuvent avoir accès", a-t-elle ajouté.

Dans un communiqué, Matignon précise que "le gouvernement examinera, après discussions avec les Etats concernés (Roumanie, Bulgarie, ndlr), l'hypothèse d'une levée anticipée des mesures transitoires qui restreignent l'accès de Roms au marché du travail français, par rapport aux autres ressortissants communautaires". Ces mesures s'appliquent jusqu'à fin 2013.

Le Premier ministre a précisé également que "les décisions de justice continueront à être appliquées", ce qui signifie que les campements illégaux continueront à être démantelés.

"Ces opérations sont pleinement légitimes, dès lors qu'elles interviennent en application d'une décision de justice ou pour mettre fin à une situation de danger ou de risque sanitaire immédiat", précise le texte.

Le gouvernement va aussi mettre à disposition des préfets un "support méthodologique" pour "la préparation et l'accompagnement des opérations d'évacuation".

Ce dispositif "mettra notamment en avant les notions d'anticipation et d'individualisation des solutions pour qu'un travail coopératif soit engagé le plus en amont possible".

"En matière d'hébergement et de logement, l'ensemble des outils existants est à mobiliser", toujours selon les services du Premier ministre.

Première publication : 22/08/2012

  • REPORTAGE

    Roms à Paris : "Ici, au moins, les poubelles sont pleines !"

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    La France dans le collimateur de l'Europe sur les Roms

    En savoir plus

  • FRANCE

    Des campements Roms évacués, 240 personnes reconduites en Roumanie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)