Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Moyen-orient

Pour le CNS, Tlass et Hidjab n'ont pas leur place dans un gouvernement de transition

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/08/2012

Le chef du CNS, Abdulbaset Sieda, affirme à FRANCE 24 qu'il n'y a pas de place pour le général Manaf Tlass ou pour l'ex-Premier ministre Riad Hidjab dans un futur gouvernement de transition. Les deux hommes ont récemment fait défection.

Dans un entretien accordé à FRANCE 24, le chef du Conseil national syrien (CNS), Abdulbaset Sieda, affirme qu’il n’y a pas de place pour le général Manaf Tlass ou pour l’ancien Premier ministre syrien Riad Hidjab dans un futur gouvernement de transition. Ces deux figures du régime de Bachar al-Assad ont récemment fait défection. La déclaration d'Abdulbaset Sieda intervient après qu'il ait rencontré Manaf Tlass à Paris.

Le président du CNS, principale instance de l’opposition, estime toutefois que Manaf

Tlass comme Riad Hidjab pourraient jouer un autre rôle. "Les personnalités qui seront au gouvernement de transition devront s’être engagés en faveur de la révolution dès son début. C’est il me semble une revendication légitime du peuple syrien, estime Abdulbaset Sieda. Nous accueillons toutefois toute personne qui fait défection et nombreux sont ceux qui pourront prendre par à la reconstruction ", a-t-il déclaré, évoquant Tlass et Hidjab.

Reçu par le président français François Hollande le 21 août, Abdulbaset Sieda avait annoncé à cette occasion qu’il travaillait à la formation d’un gouvernement de transition.

Ancien ami intime de Bachar al-Assad

Ancien proche du président syrien Bachar al-Assad, Manaf Tlass a fait défection le 7 juillet. Cet ancien général de la garde républicaine a rejoint Paris et s’est rapidement posé en rassembleur de l’opposition syrienne sans toutefois condamner l’armée loyale au pouvoir de Damas. Il s’est également rendu en Arabie saoudite et en Turquie où il a rencontré le ministre des Affaires étrangères turc Ahmet Davutoglu. Fin juillet, le fils de l’ancien ministre de la Défense Moustapha Tlass avait indiqué œuvrer en vue d’une solution au conflit. "J'essaie, autant que je peux, d'aider à unifier les gens honnêtes en Syrie et à l'étranger pour élaborer une feuille de route en vue d'une sortie de crise", avait ainsi déclaré cet ancien ami intime de Bachar al-Assad, dans un entretien paru fin juillet dans le quotidien saoudien "al-Sharq al-Awsat".

La défection de l’ancien Premier ministre Riad Hidjab est plus récente. Il a quitté son poste pour rejoindre la Jordanie le 6 août. Depuis Amman, celui qui reste à ce jour le plus haut responsable à avoir tourné le dos au régime a dénoncé un "génocide" en Syrie. Mi-août, il s’est à nouveau exprimé pour remercier notamment l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie pour leur soutien à l’opposition, et a demandé à la communauté internationale davantage d’appui à la révolution, assurant que les forces du régime s’affaiblissaient.

Première publication : 22/08/2012

  • SYRIE

    Damas et Alep, toujours en proie à de violents raids de l'armée

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Paris, le CNS annonce étudier la formation d'un gouvernement de transition

    En savoir plus

  • SYRIE

    Un haut dirigeant affirme que la Syrie est prête à discuter d'une démission d'Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)