Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les mythes fracassés de la présidence Hollande"

En savoir plus

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 26/08/2012

Inde : des sites bloqués après des menaces de violences

L’Inde bloque des centaines de sites web après des menaces de violences interethnique. Aux Etats-Unis, le républicain Todd Akin reste sous le feu des critiques des internautes. Et un jeune basketteur d’un mètre 70 défraie la chronique en ligne.

Inde : des sites bloqués après des menaces de violences

L’Inde a bloqué plusieurs centaines de sites et de pages Internet après que des menaces ont été publiées contre des minorités originaires de l’Etat d’Assam, dans le nord-est du pays.

Ces messages, mis en ligne sur Internet ou envoyés par SMS, affirmaient que ces populations seraient attaquées par des musulmans après la fin du ramadan, en représailles à des violences interethniques qui ont fait des dizaines de morts ces dernières semaines dans cette région reculée de l’Inde.

Des menaces qui ont semé la panique à travers le pays. Comme le montrent ces images diffusées par une chaîne de télévision locale, des milliers d’étudiants et de travailleurs migrants ont fui les grandes villes comme Bombay ou Bangalore pour retourner chez eux dans l’Etat d’Assam et ainsi éviter d’être passés à tabac.

D’après les autorités, ces menaces auraient été envoyées du Pakistan voisin. Et pour couper court à ces rumeurs, le gouvernement a imposé des restrictions aux envois de SMS et censuré des sites web accusés d’attiser les tensions communautaires. Des géants du web comme Google, Facebook et Twitter ont d’ailleurs été appelés à coopérer pour supprimer les messages incitant à la violence.

Des mesures dénoncées par des internautes qui crient à la censure en utilisant les mots-clefs « Emergency 2012 ». L’Inde est en effet accusée depuis plusieurs mois de vouloir renforcer son contrôle sur le web en essayant de mettre au pas les réseaux sociaux.

 

Todd Akin reste la cible de la colère des internautes américains

« Le viol est un acte abominable. J’ai utilisé les mauvais mots et, pour cela, je présente mes excuses.  Le fait est que le viol peut conduire une femme à être enceinte. La vérité est que le viol fait de nombreuses victimes. »

Après le tollé provoqué par les propos de Todd Akin qui a affirmé ce weekend qu’une femme victime d’un « véritable viol » tombait rarement enceinte, le représentant du Missouri à la chambre et candidat au poste de sénateur de l’Etat a donc fini par présenter ses excuses dans cette courte vidéo mise en ligne mardi sur YouTube. Une initiative destinée à mettre un terme à la polémique en cours mais qui n’a pas forcément eu l’effet escompté pour l’élu républicain.

En effet, malgré ses excuses, bon nombre d’internautes américains continuent d’exprimer leur colère à l’égard de Todd Akin sur les réseaux sociaux. Des utilisateurs du web qui se moquent allègrement de ses propos initiaux sur « le viol véritable » et qui mettent également en doute la sincérité du républicain qui essaie à tout prix de sauver sa candidature au Sénat estiment ses détracteurs. Un blog Tumblr parodique a également vu le jour et répertorie des dizaines de photomontages de plus ou moins bon goût détournant les paroles de l’élu sur les agressions sexuelles et leurs conséquences pour les victimes.

Une importante mobilisation contre sa personne qui n’empêche pas Akin de poursuivre sa campagne en vue de l’élection sénatoriale de novembre. Dans une série de messages publiés sur son compte officiel Twitter, le républicain fustige ainsi l’attitude des élites et des médias libéraux qui, malgré ses excuses, font tout selon lui pour qu’il retire sa candidature et ils appellent ses partisans à ne pas se laisser faire. Ses supporters sont ainsi invités à signer une pétition en ligne défendant leur champion mais également à effectuer des dons qui permettront d’assurer le bon déroulement de sa campagne électorale.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Le mot « sosie » est venu s’ajouter à la longue liste des termes censurés en Chine dans le cadre de l’affaire Bo Xilai. L’épouse de ce haut dirigeant communiste déchu a été condamnée lundi à la peine de mort avec sursis pour le meurtre d’un homme d’affaires britannique. Un verdict perçu comme un traitement de faveur par de nombreux internautes. En comparant les images de la télévision avec d’anciennes photos de la Chinoise, certains ont même affirmé que ce serait en réalité un sosie de Gu Kailai qui aurait été jugé à sa place. Des rumeurs auxquelles les autorités ont rapidement voulu mettre un terme.


Résumer les conditions générales d’utilisation des sites web

Parce que la plupart des internautes ne lisent pas les longues et fastidieuses conditions générales d’utilisation à accepter avant de profiter d’un service sur le web, le site « Terms of service ;didn’t read » propose, lui, un petit résumé de ces règles juridiques auxquelles se soumettent les utilisateurs. Une initiative très utile mais pour l’instant encore incomplète qui permettra en quelques clics de savoir quelles sont les sociétés du web les plus respectueuses des droits et des données des internautes et celles les moins scrupuleuses en la matière.

 

Vidéo du jour

Aquille Carr a beau ne mesurer qu’un mètre 70, cela ne l’empêche pas d’être un joueur de basket extraordinnaire. Le jeune homme qui est encore au lycée aux Etats-Unis est en effet le phénomène du moment sur les sites de partage depuis que ce clip montrant toute l’étendue de son talent circule sur la Toile. Une vidéo dans laquelle on peut le voir effectuer des dribles déroutants mais aussi dunker ou encore contrer des adversaires beaucoup plus grands que lui et qui ne devrait pas manquer d’intéresser les équipes du championnat professionnel du basket américain.
www.youtube.com/watch?v=zpZRRaAbdzo

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/11/2014 Réseaux sociaux

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

Depuis le mois dernier, une vingtaine de survols illégaux de centrales nucléaires par des drones ont été comptabilisés en France, sans que les coupables soient arrêtés. Pour les...

En savoir plus

21/11/2014 Réseaux sociaux

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

Au sommaire de cette édition : la Toile témoigne de la tempête de neige qui s’est abattue sur la région de Buffalo; l’expert auto-proclamé en séduction Julien Blanc s’attire les...

En savoir plus

20/11/2014 Réseaux sociaux

Des Kényans appellent les femmes à la décence

Au sommaire de cette émission : au Kenya, une partie des internautes appelle les femmes à s’habiller avec décence; des stars australiennes se mobilisent contre la détention des...

En savoir plus

19/11/2014 Réseaux sociaux

USA : les Anonymous s'attaquent au Ku Klux Klan

Au sommaire de cette édition : le collectif Anonymous part en guerre contre le Ku Klux Klan aux Etats-Unis; les internautes canadiens se mobilisent en souvenir d’une victime de...

En savoir plus

17/11/2014 Réseaux sociaux

L'exécution de Peter Kassig bouleverse le web

Au sommaire de cette édition : la Toile mondiale fait part de son émotion après l’exécution de Peter Kassig; les autorités algériennes lancent une campagne en ligne contre les...

En savoir plus