Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Affaire Benalla : l'Élysée au coeur de la tempête

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bianca Jagger : "Ortega a trahi la révolution sandiniste" au Nicaragua

En savoir plus

LE DÉBAT

Turquie : quelles libertés après l'état d'urgence ?

En savoir plus

POLITIQUE

Soupçons d'Ingérence russe : l'étrange volte-face de Donald Trump

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Pascal Pavageau : "Vous ne pouvez pas avoir raison tout seul, tout le temps"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Donald Trump : la volte-face

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Ant-man et la Guêpe" : un Marvel au féminin

En savoir plus

FOCUS

Espagne : dans l'enfer des exploitations de fraises

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

Economie

Allemagne : les finances publiques se portent bien

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/08/2012

Alors que les pays de la zone euro bataillent pour réduire leurs déficits, l'annonce faite ce jeudi par Berlin va faire des envieux : l'Allemagne a dégagé un excédent de ses finances publiques de 8,3 milliards d'euros au premier semestre de 2012.

AFP - L'Allemagne a dégagé un excédent de ses finances publiques de 0,6% du Produit intérieur brut (PIB) au premier semestre, soit 8,3 milliards d'euros, a annoncé jeudi l'Office fédéral des statistiques Destatis.

Un large excédent (11,3 milliards d'euros) du système public de protection sociale grâce au bon état du marché du travail allemand a permis de compenser le déficit de 3,3 milliards d'euros enregistré en même temps par l'Etat fédéral, les Länder et les communes, a précisé Destatis.

L'Office précise toutefois qu'il faut se garder de tirer des conclusions hâtives pour l'ensemble de l'année, en raison de la volatilité des chiffres d'une période à l'autre.

Le gouvernement allemand table ainsi sur un déficit public d'environ 0,5% pour cette année, selon sa dernière prévision en juillet.

Destatis a par ailleurs également confirmé jeudi une croissance du PIB allemand de 0,3% au deuxième trimestre par rapport au premier, où elle avait été de 0,5%.

Au deuxième trimestre la croissance allemande a bénéficié une nouvelle fois de la vigueur des exportations (+2,5% par rapport au premier trimestre), lesquelles ont davantage augmenté que les importations (+2,1%).

Mais la croissance a aussi été soutenue par la consommation intérieure, celle des ménages (+0,4%) et des dépenses publiques (+0,2%), ce qui a pu compenser un repli des investissements, notamment dans les biens d'équipement comme les voitures et les machines-outils (-2,3%), a détaillé Destatis.

Première publication : 23/08/2012

  • ALLEMAGNE

    Berlin menacé de perdre son triple A

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'Espagne peut-elle entraîner l'Allemagne dans sa chute ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)