Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les mutuelles ne gagnent pas d'argent !"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’intérêt fondamental de Poutine, c’est de se rapprocher de l’Europe"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 1)

En savoir plus

Economie

Allemagne : les finances publiques se portent bien

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/08/2012

Alors que les pays de la zone euro bataillent pour réduire leurs déficits, l'annonce faite ce jeudi par Berlin va faire des envieux : l'Allemagne a dégagé un excédent de ses finances publiques de 8,3 milliards d'euros au premier semestre de 2012.

AFP - L'Allemagne a dégagé un excédent de ses finances publiques de 0,6% du Produit intérieur brut (PIB) au premier semestre, soit 8,3 milliards d'euros, a annoncé jeudi l'Office fédéral des statistiques Destatis.

Un large excédent (11,3 milliards d'euros) du système public de protection sociale grâce au bon état du marché du travail allemand a permis de compenser le déficit de 3,3 milliards d'euros enregistré en même temps par l'Etat fédéral, les Länder et les communes, a précisé Destatis.

L'Office précise toutefois qu'il faut se garder de tirer des conclusions hâtives pour l'ensemble de l'année, en raison de la volatilité des chiffres d'une période à l'autre.

Le gouvernement allemand table ainsi sur un déficit public d'environ 0,5% pour cette année, selon sa dernière prévision en juillet.

Destatis a par ailleurs également confirmé jeudi une croissance du PIB allemand de 0,3% au deuxième trimestre par rapport au premier, où elle avait été de 0,5%.

Au deuxième trimestre la croissance allemande a bénéficié une nouvelle fois de la vigueur des exportations (+2,5% par rapport au premier trimestre), lesquelles ont davantage augmenté que les importations (+2,1%).

Mais la croissance a aussi été soutenue par la consommation intérieure, celle des ménages (+0,4%) et des dépenses publiques (+0,2%), ce qui a pu compenser un repli des investissements, notamment dans les biens d'équipement comme les voitures et les machines-outils (-2,3%), a détaillé Destatis.

Première publication : 23/08/2012

  • ZONE EURO

    L'Espagne peut-elle entraîner l'Allemagne dans sa chute ?

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Berlin menacé de perdre son triple A

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)