Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

FRANCE

Paris évoque l'hypothèse d'une zone d’exclusion aérienne en Syrie

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/08/2012

Sur FRANCE 24, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, affirme que l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne entre la frontière turque et Alep mérite d’être étudiée. Et rappelle que la France ne partira pas en guerre sans mandat onusien.

Sur l’antenne de FRANCE 24, Jean-Yves Le Drian a déclaré, ce jeudi 23 août, que la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne de la frontière turque à la ville d'Alep méritait d’être étudiée. Une hypothèse avait été évoquée le 11 août à Ankara par la chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton.

"L’hypothèse d’une zone particulière autour de laquelle il pourrait y avoir une espèce d’interdit, cette hypothèse émise par Hillary Clinton mérite d’être étudiée," a-t-il annoncé.

Jean-Yves Le Drian : "Instaurer une no-fly zone globale sur l'ensemble de la Syrie reviendrait à entrer en guerre"

Le ministre français de la Défense a par ailleurs exclu l’instauration d’une "no fly zone" sur l’ensemble du territoire syrien, qui reviendrait, selon lui, à une déclaration de guerre. "Une "no fly zone globale" sur l'ensemble de la Syrie […] ne pourrait se faire que s'il y avait une coalition internationale capable de le faire. Pour l'instant, elle n'est pas réunie."

"La solution en Syrie ne pourra être que politique"

"Dire que la France peut aller la fleur au fusil seule en Syrie, tel que je l’ai lu il y a quelques temps, est parfaitement irresponsable […] Notre responsabilité est de faire en sorte qu’il puisse y avoir une légalité internationale reconnue pour aider l’insurrection syrienne."

Rappelant l’impérieuse nécessité de disposer d’un mandat des Nations unies, Jean-Yves Le Drian a indiqué que le départ du président Bachar al-Assad était préalable à la résolution de la crise syrienne.

"La solution en Syrie ne pourra être que politique. Il faut que Bachar al-Assad s’en aille, le plus tôt sera le mieux", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la solidité de l’opposition syrienne, qui pêche par son manque d’unité, Jean-Yves Le Drian s’est voulu rassurant. "L’opposition a été cristallisée, elle n’est pas encore tout à fait solidifiée […] mais nous multiplions nos efforts pour qu’il y ait une opposition syrienne solide capable de prendre les rênes de ce pays, et capable, surtout, de faire en sorte que l’ensemble des communautés soit respecté, une fois qu’elle sera au pouvoir."

Une déclaration qui fait suite à l’annonce du Conseil national syrien (CNS), à l’issue d’un entretien avec François Hollande à l’Élysée, le 21 août, selon laquelle un futur gouvernement de transition serait ouvert à toutes les composantes de la société, y compris les alaouites, la communauté à laquelle appartient Bachar al-Assad.

"Il ne faudrait pas mettre un ordre radical à la place d’un dictateur que l’on aurait évacué", a indiqué le ministre français de la Défense.

Première publication : 23/08/2012

  • SYRIE

    Amnesty International dénonce les violences contre les civils à Alep

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pour le CNS, Tlass et Hidjab n'ont pas leur place dans un gouvernement de transition

    En savoir plus

  • SYRIE

    Barack Obama fait planer la menace d'une intervention militaire en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)