Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza, le Hamas reste introuvable

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

FRANCE

Paris évoque l'hypothèse d'une zone d’exclusion aérienne en Syrie

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/08/2012

Sur FRANCE 24, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, affirme que l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne entre la frontière turque et Alep mérite d’être étudiée. Et rappelle que la France ne partira pas en guerre sans mandat onusien.

Sur l’antenne de FRANCE 24, Jean-Yves Le Drian a déclaré, ce jeudi 23 août, que la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne de la frontière turque à la ville d'Alep méritait d’être étudiée. Une hypothèse avait été évoquée le 11 août à Ankara par la chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton.

"L’hypothèse d’une zone particulière autour de laquelle il pourrait y avoir une espèce d’interdit, cette hypothèse émise par Hillary Clinton mérite d’être étudiée," a-t-il annoncé.

Jean-Yves Le Drian : "Instaurer une no-fly zone globale sur l'ensemble de la Syrie reviendrait à entrer en guerre"

Le ministre français de la Défense a par ailleurs exclu l’instauration d’une "no fly zone" sur l’ensemble du territoire syrien, qui reviendrait, selon lui, à une déclaration de guerre. "Une "no fly zone globale" sur l'ensemble de la Syrie […] ne pourrait se faire que s'il y avait une coalition internationale capable de le faire. Pour l'instant, elle n'est pas réunie."

"La solution en Syrie ne pourra être que politique"

"Dire que la France peut aller la fleur au fusil seule en Syrie, tel que je l’ai lu il y a quelques temps, est parfaitement irresponsable […] Notre responsabilité est de faire en sorte qu’il puisse y avoir une légalité internationale reconnue pour aider l’insurrection syrienne."

Rappelant l’impérieuse nécessité de disposer d’un mandat des Nations unies, Jean-Yves Le Drian a indiqué que le départ du président Bachar al-Assad était préalable à la résolution de la crise syrienne.

"La solution en Syrie ne pourra être que politique. Il faut que Bachar al-Assad s’en aille, le plus tôt sera le mieux", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la solidité de l’opposition syrienne, qui pêche par son manque d’unité, Jean-Yves Le Drian s’est voulu rassurant. "L’opposition a été cristallisée, elle n’est pas encore tout à fait solidifiée […] mais nous multiplions nos efforts pour qu’il y ait une opposition syrienne solide capable de prendre les rênes de ce pays, et capable, surtout, de faire en sorte que l’ensemble des communautés soit respecté, une fois qu’elle sera au pouvoir."

Une déclaration qui fait suite à l’annonce du Conseil national syrien (CNS), à l’issue d’un entretien avec François Hollande à l’Élysée, le 21 août, selon laquelle un futur gouvernement de transition serait ouvert à toutes les composantes de la société, y compris les alaouites, la communauté à laquelle appartient Bachar al-Assad.

"Il ne faudrait pas mettre un ordre radical à la place d’un dictateur que l’on aurait évacué", a indiqué le ministre français de la Défense.

Première publication : 23/08/2012

  • SYRIE

    Amnesty International dénonce les violences contre les civils à Alep

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pour le CNS, Tlass et Hidjab n'ont pas leur place dans un gouvernement de transition

    En savoir plus

  • SYRIE

    Barack Obama fait planer la menace d'une intervention militaire en Syrie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)