Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

Afrique

Un journaliste égyptien en détention préventive pour incitation au "chaos"

©

Vidéo par Myriam BOUNAFAA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/08/2012

Le rédacteur en chef du quotidien égyptien indépendant "Al-Dostour" a été placé en détention préventive pour incitation à la déstabilisation du pays. C'est la première fois qu'un journaliste est poursuivi depuis la chute de Hosni Moubarak.

AFP - Un journaliste a été mis en détention préventive jeudi à l'ouverture de son procès pour incitation au "chaos" en Egypte, des poursuites dénoncées comme "politiques" dans un climat crispé entre la presse et le pouvoir du président islamiste Mohamed Morsi.

Le rédacteur en chef du quotidien indépendant Al-Dostour, Islam Afifi, s'est vu notifier cette décision à l'issue d'une audience d'une heure et demie. Il était poursuivi pour publication d'informations mensongères et incitation à la déstabilisation du pays.

M. Afifi restera en détention jusqu'au 16 septembre, date de la prochaine audience, a statué le juge du tribunal pénal de Guizeh, au Caire. Il s'agit du premier procès d'un journaliste égyptien depuis la chute de l'ancien président Hosni Moubarak en février 2011.

Financé par des fonds privés, Al-Dostour est plus critique à l'égard du pouvoir que les médias d'Etat, dont les dirigeants ont été remplacés après la prise de fonction du président Morsi le 30 juin.

Interrogé par l'AFP avant l'annonce de sa mise en détention, M. Afifi a dénoncé un procès "politique", affirmant que les plaintes déposées contre lui étaient le fait de "personnes qui ont des motivations politiques".

"Ce procès sera un véritable test pour l'une des demandes essentielles de la révolution égyptienne, qui est la liberté d'expression", a-t-il ajouté.

Le Syndicat des journalistes égyptiens a indiqué, dans un communiqué, avoir engagé des contacts pour obtenir la libération de M. Afifi. L'un des dirigeants du syndicat, Mohamed Abdel Qodous, a estimé que la décision du tribunal était "préjudiciable" pour le président Morsi, qui s'était engagé selon lui à ne pas emprisonner les journalistes, "pour la révolution et pour la justice".

L'Organisation égyptiennes des droits de l'Homme a demandé la libération du journaliste, affirmant, dans un communiqué, que le procès était à "contre courant de la situation nouvelle de l'Egypte, qui a un président élu et où on s'engage à respecter les libertés publiques".

 

Première publication : 23/08/2012

  • ÉGYPTE

    Mohamed Morsi s'affranchit de la tutelle des militaires

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La presse égyptienne fait sa révolution

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)