Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Culture

Filippetti exclut tout retour de la publicité après 20 heures sur les chaînes publiques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/08/2012

La ministre de la Culture assure que les publicités resteront interdites après 20 heures sur les chaînes publiques. L'abrogation de cette mesure mise en place sous Nicolas Sarkozy avait été évoquée par son collègue au Budget, Jérôme Cahuzac.

AFP - Il n'y aura "pas de retour de de la publicité" sur les chaînes du service public après 20H00, a assuré vendredi la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, écartant ainsi l'hypothèse émise jeudi par le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac.

"Cette proposition n'a pas été retenue par le gouvernement et donc il n'y aura pas de retour de la publicité sur le service public" en soirée, a-t-elle déclaré sur France Inter, en précisant que cette déclaration se faisait "en plein accord avec le Premier ministre et le président de la République".

Pendant la campagne présidentielle, le candidat François Hollande avait promis qu'en "soirée, l'absence totale ou partielle de publicité sera(it) maintenue".

Le rétablissement de la pub en soirée sur la télévision publique (France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô), supprimée en 2009 par Nicolas Sarkozy, avait pourtant été évoquée jeudi par le ministre délégué au Budget.

La réforme de l'audiovisuel public adoptée sous Nicolas Sarkozy prévoit la suppression totale de la publicité sur les chaînes publiques en 2016.

Pour compenser le manque à gagner pour France Télévisions, estimé à 450 millions d'euros, l'Etat a mis en place deux taxes, l'une sur les opérateurs télécoms et l'autre sur les télévisions privées. Or la Commission européenne souhaite que la France supprime ces deux taxes, estimant qu'elles créent une distorsion à la concurrence.

La "taxe sur un certain nombre d'opérateurs" instaurée par le gouvernement de François Fillon va, "selon toute vraisemblance", "être censurée par les instance communautaires" européennes, avait expliqué jeudi M. Cahuzac sur BFMTV/RMC.

"Alors se posera la question, ou bien une taxe de plus, soit la publicité à la télévision", avait-il ajouté, en précisant qu'il recommanderait alors "bien évidemment de rétablir cette publicité tant il est vrai qu'on ne va pas encore créer une taxe de plus".
 

Première publication : 24/08/2012

  • INTERNET

    Google réussit à éviter une condamnation pour abus de position dominante en France

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    Les libraires interpellent les candidats à la présidentielle sur la hausse de la TVA du livre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)