Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les promesses de Hollande à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

France-Afrique : un rapport parlementaire très critique appelle à une nouvelle politique africaine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

Afrique

Au Soudan du Sud, des rebelles tuent au moins 24 soldats

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/08/2012

Un raid mené par des rebelles dans l'État de Jonglei au Soudan du Sud a causé la mort d'au moins vingt-quatre soldats et en a blessé une douzaine d'autres, tandis que dix-sept sont portés disparus, a rapporté dimanche le gouverneur de l'État.

AFP - Des rebelles ont tué au moins 24 soldats et en ont blessé 12 dans l'Etat de Jonglei au Sud-Soudan, et 17 soldats sont aussi portés disparus, a indiqué dimanche le gouverneur de l'Etat.

L'attaque a eu lieu jeudi dans la région de Pibor, dans l'Etat de Jonglei, où des soldats avaient été envoyés pour tenter de localiser le chef rebelle David Yau Yau, qui avait quitté l'armée sud-soudanaise (SPLA) en avril.

"24 soldats ont été tués et 12 blessés, et environ 17 sont portés disparus", a indiqué à l'AFP le gouverneur de l'Etat de Jonglei, Kuol Manyang, expliquant que les survivants avaient mis du temps à rentrer pour faire connaître la nouvelle de l'attaque.

"Nous avons envoyé une petite unité pour confirmer la présence de David Yau Yau dans la zone (...) et ils ont été attaqués par des hommes en uniforme, aidés par des civils armés", a-t-il ajouté.

Selon lui, ces civils pourraient être des jeunes du groupe ethnique Murle qui vivent dans la région de Pibor. David Yau Yau appartient à ce groupe ethnique et il aurait recruté des jeunes ces dernières semaines, selon des témoignages.
 

Première publication : 26/08/2012

  • SOUDAN - SUD SOUDAN

    Les deux Soudan trouvent un accord sur le pétrole

    En savoir plus

  • HUMANITAIRE

    Au Soudan du Sud, on meurt dans le silence

    En savoir plus

  • SOUDAN - SOUDAN DU SUD

    Le Soudan du Sud accuse son voisin du Nord de procéder à de nouveaux bombardements

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)