Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

asie

Nouvelle série d'attaques meurtrières contre des civils et des soldats de l'Otan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2012

Après la mort, dimanche, de 17 villageois, décapités par des inconnus dans le sud de l'Afghanistan, 10 soldats afghans et deux de l'Otan ont été assassinés, lundi, lors d'une nouvelle "attaque de l'intérieur".

AFP - Deux soldats de l'Otan, victimes d'une nouvelle "attaque de l'intérieur" déclenchée par un militaire afghan, et dix soldats afghans ont été tués lundi dans sud de l'Afghanistan, où 17 villageois ont été décapités la veille par des inconnus, selon l'Otan et les autorités locales.

Dans le Laghman, province de l'est proche de la capitale Kaboul, la force internationale de l'Otan (Isaf) a été victime d'une nouvelle attaque lancée par un des soldats afghans qu'elle forme en vue de son retrait de ce pays prévue fin 2014.

"Un membre de l'armée nationale afghane a retourné son arme contre des soldats de l'Isaf aujourd'hui dans le Laghman", a annoncé lundi un porte-parole de l'Isaf. "L'assaillant a été tué en retour par des soldats de l'Isaf", a-t-il ajouté.

Cet incident porte à 42 le nombre des soldats de la force internationale tués par des soldats ou des policiers afghans ou rebelles infiltrés dans leurs rangs cette année -dont 12 pour le seul mois d'août- soit 13% des pertes totales de l'Isaf en Afghanistan.

Dans le sud du pays, des rebelles talibans ont attaqué tôt lundi matin un poste militaire et tué dix soldats afghans, selon les autorités locales, qui ont évoqué là aussi un complot fomenté par des soldats infiltrés par la rébellion.

"Un de nos postes a été attaqué dans la district de Washir. Dix soldats ont été tués", a déclaré à l'AFP un haut responsable de la police locale, le colonel Mohammad Ismaiel, chef adjoint du centre de coordination des opérations militaires effectuées par l'Otan et les forces afghanes dans la région.

Daud Ahmadi, porte-parole des autorités provinciales du Helmand, a confirmé ce bilan et estimé que l'attaque était le résultat d'un "complot venu de l'intérieur" impliquant des soldats afghans qui ont aidé les insurgés.

"Quatre soldats ont été blessés et cinq autres se sont enfuis avec les talibans en emportant leurs armes", a-t-il ajouté. Cette version des faits n'a pas été confirmée par le colonel Hotak, qui a précisé que l'enquête sur l'incident était en cours.

Toujours dans le Helmand, dans le district de Kajaki, "17 villageois - 15 hommes et deux femmes - ont été décapités hier soir par des inconnus", a déclaré Daud Ahmadi, un bilan confirmé par le colonel Hotak. "Nous ne savons pas pour le moment qui est derrière ces meurtres. L'enquête se poursuit", a ajouté M. Ahmadi.

La flambée des "attaques de l'intérieur" inquiète particulièrement les Etats-Unis, qui dirigent l'Isaf, et le gouvernement afghan, dont les troupes sont censées prendre le relais de la force internationale et assurer elles-mêmes la sécurité de l'Afghanistan d'ici à la fin 2014.

En visite à Kaboul la semaine dernière, le chef d'état-major de l'armée américaine Martin Dempsey avait pressé les responsables afghans d'agir pour contrer ce phénomène. Le gouvernement de Kaboul a de son côté accusé mercredi dernier ses voisins, visant notamment sans le nommer le Pakistan, d'avoir infiltré ses forces de l'ordre et d'être derrière cette vague d'attaques.
 

Première publication : 27/08/2012

  • AFGHANISTAN

    Journée d'attentats sanglants en Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un employé afghan tue trois soldats de l'Otan dans leur base militaire

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un soldat français tué et un autre blessé dans la province de Kapisa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)