Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Afrique

Les forces pro-gouvernementales prennent un port clé aux islamistes shebab

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2012

Les forces somaliennes, appuyées par celles de l'Union africaine, affirment avoir repris le port de Marka aux combattants islamistes shebab. Marka est le troisième port du sud de la Somalie après celui de Mogadiscio, la capitale, et de Kismayo.

AFP - Les forces pro-gouvernementales en Somalie ont annoncé avoir pris lundi le contrôle du port stratégique de Marka aux combattants islamistes shebab qui le contrôlaient depuis 2008.

"Nous avons pris Marka, nous y sommes entrés aux côtés des forces du gouvernement somalien ce (lundi) matin", a déclaré au téléphone à l'AFP le porte-parole de la force de l'Union africaine en Somalie, le colonel Ali Houmed.

Marka est le troisième port du sud somalien, après celui de Mogadiscio, la capitale, qui se trouve sous contrôle progouvernemental, et celui de Kismayo, le principal bastion des shebab.

"Il y a eu quelques combats, mais pas très intenses, la plupart des shebab avaient déjà fui", a poursuivi le colonel Houmed.

Les shebab ont perdu depuis la fin de l'an dernier la plupart de leurs autres fiefs, dont la ville de Baïdoa, prise par les soldats éthiopiens, et en mai dernier la région d'Afgoye, à une trentaine de km au nord-ouest de Mogadiscio.

Les combats pour la prise de Kismayo, prochaine cible affichée des forces pro-gouvernementales et poumon économique des insurgés, sont pour leur part attendus depuis des mois. Quatre hélicoptères ougandais avaient été envoyés en renfort pour cet assaut, mais trois d'entre eux se sont écrasés au Kenya à la mi-aout en route pour la Somalie.

Ces gains territoriaux sont censés aller de pair avec une consolidation politique en Somalie, privée d'Etat centralisé depuis 21 ans, grâce à la désignation ou à l'élection ce mois-ci et le mois prochain de nouvelles institutions (président et Parlement).

Première publication : 27/08/2012

  • SOMALIE

    Les forces de l'UA infligent un nouveau revers aux Shebab

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Plusieurs organisations s'inquiètent de la situation en Somalie

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    À Londres, la communauté internationale tente de sauver la Somalie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)