Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Amel Karboul, ministre tunisienne du Tourisme

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

  • Wade à FRANCE 24 : "Macky Sall m’a empêché d’aller au Sénégal"

    En savoir plus

  • Ukraine : Washington met en garde Moscou contre une "erreur coûteuse"

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Quatre policiers du "36 quai des Orfèvres" placés en garde à vue pour viol

    En savoir plus

  • Standard & Poor's maintient la note "AA" pour la France

    En savoir plus

  • Le NETmundial condamne l’espionnage sur le Web

    En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

FRANCE

François Hollande attendu au tournant du Sommet de la francophonie de Kinshasa

©

Texte par Aude MAZOUÉ

Dernière modification : 28/08/2012

François Hollande a levé le suspens en affirmant, ce lundi, qu'il se rendrait au prochain Sommet de la francophonie, à Kinshasa, en octobre. Une présence critiquée par certains, qui devrait cependant lui permettre de dévoiler sa politique africaine.

"Je me rendrai à Kinshasa [...], j'y affirmerai que la francophonie n'est pas seulement une langue qu'on partage", a affirmé François Hollande, lundi 27 août, à l'occasion de la XXe Conférence des ambassadeurs. Le gouvernement avait beau entretenir le suspens, personne ne doutait un instant de la venue du président de la République française au prochain sommet de la Francophonie, qui doit se tenir dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC) du 12 au 14 octobre prochain.

Pourtant, pour les partisans d'un boycott du sommet, participer au grand rendez-vous de la francophonie revient à cautionner la réélection contestée du président Joseph Kabila en décembre 2011. "C’est un mauvais signal envoyé à l’ensemble des régimes autocrates qui ne répond en rien à la Déclaration de Bamako", estime Cécile Marcel, directrice des programmes à l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), dans une allusion au texte qui régit les règles de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en matière de démocratie et de droits de l’Homme.

L'affaire met le président français dans l'embarras. Alors que Paris a demandé à Kinshasa une réforme complète de la commission électorale en gage de bonne volonté, les fidèles de Kabila en ont toujours les commandes. L’Élysée aurait par ailleurs invité la RDC à juger les "vrais coupables" de l'assassinat du militant des droits de l'Homme Floribert Chebeya en 2010, sans obtenir d’avancée.

"On attend un discours vigoureux" de François Hollande

"La question d’un boycott de la France ne s’est jamais réellement présentée", estime pour sa part Hugo Sada, délégué de l'OIF à la paix, la démocratie et aux droits de l’Homme, dans un entretien à FRANCE 24. La participation française au sommet a néanmoins fait l’objet d’un important travail réalisé en amont. Ministre déléguée à la Francophonie, Yamina Benguigui a, notamment, été envoyée le 31 juillet en éclaireur en RDC pour y rencontrer des personnalités politiques et civiles du pays, dont le président Joseph Kabila. "En rencontrant des responsables politiques, des artistes, des religieux, des associations de femmes, des défenseurs des droits de l’Homme ou des acteurs économiques franco-congolais, la ministre déléguée a pu effectuer un diagnostic très précis de la situation", assure Hugo Sada, qui espère que le chef de l'État français saisira l’occasion du Sommet de la francophonie pour prononcer "un discours vigoureux, avec des positions fermes sur la politique congolaise et sur tous les régimes africains qui ne répondent pas à l’idéal des droits de l’Homme".

Pour le juriste Albert Bourgi, la rencontre de Kinshasa offre, en effet, au président français "une formidable tribune ouverte sur toute l’Afrique". François Hollande, qui n’a pas encore dévoilé les contours de sa politique africaine, pourrait profiter de l’occasion pour marquer une rupture avec ses prédécesseurs. "Jusqu’à maintenant, tous les présidents français se sont contentés de politiques complaisantes entretenant la françafrique, rappelle celui-ci, dans un entretien à FRANCE 24. François Hollande n’a pas de connexion ni de passé avec l’Afrique, il peut donc trancher dans le vif."
 

Première publication : 27/08/2012

  • SUISSE

    La Francophonie malmenée sur le continent européen

    En savoir plus

  • GABON

    Ali Bongo pense avoir été "assez clair" sur la Françafrique

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Hollande ou l'art délicat de la discrétion diplomatique

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)