Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cuba tourne-t-elle vraiment la page de l'ère Castro ?

En savoir plus

Amériques

Coup d'envoi de la convention républicaine en Floride

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/08/2012

Retardée à cause du passage de la tempête Isaac, la convention du Parti républicain s'est ouverte, ce mardi, à Tampa, en Floride. Mitt Romney y sera officiellement investi candidat du parti de l'éléphant à la Maison Blanche.

AFP - Mitt Romney, qui doit être désigné de facto mardi à Tampa (Floride, sud-est) candidat du parti républicain pour la présidentielle de novembre, dévoilera jeudi dans son discours à la convention républicaine "une vision plus positive pour l'Amérique", selon son entourage.

"Ce sera une vision très claire de la présidence de Romney (...) et des raisons pour lesquelles il veut être président", a déclaré à la presse Stuart Stevens, l'un des stratèges de l'ex-gouverneur du Massachusetts, dans l'avion de campagne du candidat.

Mitt Romney a rejoint Tampa mardi avec son épouse Ann, qui doit quant à elle prononcer un discours très attendu dans la soirée.

La convention, réduite de quatre à trois jours pour cause de tempête Isaac, s'achèvera jeudi avec le discours d'acceptation de Mitt Romney, auquel le candidat vient de mettre la dernière main, selon M. Stevens.

"Il aime toujours changer des choses jusqu'à la dernière minute, mais oui, (le discours) est fini", a affirmé M. Stevens, qui s'est enfermé avec le couple Romney pendant deux jours pour préparer leurs discours.

Il a affirmé que Mitt Romney, qui a lancé sa campagne présidentielle depuis une ferme du New Hampshire il y a plus d'un an, "reprendrait les arguments et les thèmes qu'il avait développés lors de son entrée en campagne".

Mais l'ancien gouverneur développera aussi "une vision différente, plus positive de l'Amérique" que les seules statistiques du chômage et la "stagnation économique" qui a marqué selon lui la présidence Obama.

La question que Romney posera, selon M. Stevens, est: "Accepte-t-on la désillusion ou pensons-nous pouvoir faire mieux ? C'est vraiment là-dessus que portera la campagne".

Première publication : 28/08/2012

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Obama et Romney se disputent le vote des femmes

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    La "Romney Girl" suisse des démocrates américains agace Berne

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Avant la présidentielle, Obama veut faire renaître le rêve américain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)