Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens appelés à ratifier l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

Moyen-orient

La justice rejette la plainte des parents de la pacifiste américaine tuée à Rafah

Vidéo par Laure MANENT

Texte par Gallagher FENWICK

Dernière modification : 28/08/2012

Un tribunal israélien a blanchi deux soldats de Tsahal accusés d’être responsables de la mort, en mars 2003, d'une jeune pacifiste américaine alors qu’elle tentait d’empêcher un bulldozer israélien de détruire une maison palestinienne à Gaza.


Neuf ans après la mort de la militante américaine Rachel Corrie, ses proches dénoncent un “simulacre de justice” après le verdict rendu, ce mardi 28 août, par le tribunal de Haïfa, dans le nord d’Israël.

Devant un parterre de journalistes, la famille de la victime affiche sa déception... Un sentiment “attendu”, selon la co-fondatrice de l’International Solidarity Movement (ISM), auquel Rachel Corrie appartenait.

La jeune femme est morte en mars 2003 sous les chenilles d’un bulldozer israélien alors qu’elle tentait d’empêcher celui-ci d’aplatir une maison palestinienne dans la bande de Gaza.

Le juge israélien a reconnu l’aspect “tragique de l’accident” tout en exonérant les deux officiers à bord de l’engin lors des faits. La famille de la victime parle d’une “bataille juridique ardue” devant les tribunaux de l’État hébreu, “pour faire éclater la vérité sur ce qui s’est réellement passé ce jour-là et pour faire changer ce système”.

Pour la famille, il ne fait aucun doute que l’un des deux officiers était conscient de la présence de Rachel Corrie à proximité de l’engin et l’a donc intentionnellement percutée.

Gorge nouée

La gorge nouée, Cindy Corrie, la mère de la victime, dit avoir été confrontée à “un système bien huilé qui ne sert qu’à protéger l’armée israélienne, ses soldats (...) et à leur garantir l’impunité au prix de la vie de civils.” Pour elle, les soldats de Tsahal doivent apprendre à rendre des comptes.

Le verdict du juge Oded Gershon est pourtant catégorique : “Rachel Corrie ne s’est pas éloignée de la zone comme toute personne sensée l’aurait fait”. Selon le magistrat, le conducteur ne pouvait pas voir la victime.

Sur ce point, les proches de la victime rappellent la position de leur gouvernement. “L’État américain n’a pas changé d’avis : l’enquête menée par les autorités israéliennes n’est ni crédible, ni complète”, indiquent-ils.

La famille a annoncé qu’elle comptait faire appel du verdict devant la Cour suprême israélienne. “Nous voulons mieux comprendre la mentalité des officiers supérieurs israéliens et ce qui les pousse à donner de tels ordres”, conclut Cindy Corrie.

 

Première publication : 28/08/2012

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Ces Israéliens qui boycottent le "Made in Israel" sur les produits des colonies

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    François Hollande souhaite faciliter la reconnaissance d'un État palestinien

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Netanyahou critiqué pour sa gestion unilatérale de la flottille pour Gaza

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)