Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Moyen-orient

La justice rejette la plainte des parents de la pacifiste américaine tuée à Rafah

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/08/2012

La famille de Rachel Corrie (photo) a été déboutée de sa plainte contre l'État d'Israël. Au cours d'une manifestation organisée dans la bande de Gaza en 2003, la pacifiste américaine de 23 ans avait été écrasée par un bulldozer israélien.

REUTERS - Le recours au civil des parents d'une jeune militante américaine qui avait été écrasée par un bulldozer de l'armée israélienne lors d'une manifestation en faveur des Palestiniens dans la bande de Gaza en 2003 a été rejeté mardi par la justice israélienne.

Après une enquête militaire qui avait innocenté l'armée israélienne, la famille de Rachel Corrie avait déposé un recours devant un tribunal civil de Haïfa en 2005, accusant Israël d'avoir provoqué intentionnellement la mort de leur fille de 23 ans.

Celle-ci participait à une manifestation durant la seconde Intifada pour tenter d'empêcher la démolition par Israël d'habitations palestiniennes à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Dans sa décision lue au tribunal, le juge a qualifié la mort de Rachel Corrie d'"incident regrettable" et estimé que l'Etat israélien n'était pas responsable dans la mesure où le décès s'était produit en temps de guerre, selon sa propre expression.

"L'affaire est rejetée", a déclaré le juge Oded Gershon. "La demande à l'Etat de paiement de dommages-intérêts n'est pas justifiée."

Il a ajouté que les militaires avaient fait leur possible pour maintenir les manifestants à l'écart du site. "Elle (Rachel Corrie) ne s'est pas tenue à distance de la zone comme toute personne qui réfléchit l'aurait fait."

La mort de Rachel Corrie en a fait un symbole de l'Intifada. Son histoire a été portée à la scène dans plusieurs pays et racontée dans le livre "Let Me Stand Alone."

"Je suis blessée", a déclaré à la presse la mère de Rachel Corrie', Cindy, après l'énoncé du jugement.

Le sort de Rachel Corrie avait suscité peu de sympathie en Israël. Sa mort s'est produite au plus fort de la seconde Intifada qui s'est traduite par plusieurs milliers de morts chez les Palestiniens et la mort de centaines d'Israéliens dans des attentats à la bombe.

Originaire d'Olympic, dans l'Etat de Washington, Rachel Corrie était membre bénévole de l'ONG pro-palestinienne International Solidarity Movement.

Certains hauts responsables américains avaient critiqué l'enquête originale menée par les militaires, soulignant son manque d'approfondissement et de crédibilité. Mais le juge a estimé mardi que cette enquête avait été correctement menée, exonérant l'armée de toute responsabilité.

Première publication : 28/08/2012

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Ces Israéliens qui boycottent le "Made in Israel" sur les produits des colonies

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    François Hollande souhaite faciliter la reconnaissance d'un État palestinien

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Netanyahou critiqué pour sa gestion unilatérale de la flottille pour Gaza

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)