Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Après Google, Gazprom dans le viseur de Bruxelles

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les nouveaux boat people"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'y pense et puis j'oublie "

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditérrannée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Centenaire du génocide des Arméniens entre commémoration et provocations turques

En savoir plus

Economie

La Chine commande 50 Airbus pour plus de trois milliards d'euros

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/08/2012

À l'occasion de la visite à Pékin de la chancelière allemande Angela Merkel, la banque d'État chinoise a passé une commande de 50 appareils, de la famille des A320, à l'avionneur européen Airbus pour un montant de 3,5 milliards d'euros.

REUTERS - Airbus a confirmé jeudi la signature par la Chine d’une commande de 50 appareils de la famille des monocouloirs A320 à l’occasion d’une visite officielle à Pékin de la chancelière Angela Merkel.

D'importants accords commerciaux signés à Pékin en présence de Mme Merkel

Les groupes Volkswagen et EADS ont confirmé jeudi à Pékin leur volonté d'implantation durable en Chine, en signant d'importants contrats en présence de la chancelière allemande Angela Merkel et de son homologue chinois Wen Jiabao.

Source: AFP

Cette commande, passée par le loueur aéronautique ICBC, représente un montant supérieur à 4,0 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros), a précisé un porte-parole du constructeur européen.

Il s’agit du premier contrat important décroché en Chine par l’avionneur, filiale d’EADS, depuis un différend entre Pékin et l’Union européenne sur les émissions de gaz à effet de serre.

Ces tensions ont conduit Pékin à suspendre les discussions sur des contrats d’un montant global susceptible d’atteindre 14 milliards de dollars.

Des sources du secteur avaient déclaré lundi qu’Airbus espérait décrocher des commandes allant jusqu’à 100 A320, d’un montant potentiel de neuf milliards de dollars.
 

Première publication : 30/08/2012

  • AÉRONAUTIQUE

    Airbus maintient son pari sur l'A380

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Airbus et six compagnies européennes s'en prennent à la taxe carbone

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    En 2011, Airbus a devancé Boeing pour la neuvième année consécutive

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)