Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Asie - pacifique

L'AIEA accuse Téhéran d'avoir doublé sa capacité de production nucléaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/08/2012

L’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) affirme que Téhéran a doublé ses capacités de production d'uranium enrichi sur le site de Fordo et accuse les autorités d'entraver son travail de vérification sur la base militaire de Parchin.

AFP- L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a accusé l'Iran jeudi d'entraver son travail de vérification sur la base militaire de Parchin, où elle soupçonne des activités nucléaires illicites, et annoncé un doublement des capacités de production sur le site de Fordo.
              
L'Iran "a mené des activités" à Parchin "qui entraveront considérablement la capacité de l'agence à mener une vérification efficace", indique l'AIEA dans un rapport, laissant clairement entendre que Téhéran a fait disparaître des traces suspectes.
              
L'agence onusienne soupçonne l'Iran d'avoir procédé à des tests d'explosion conventionnelle pouvant être applicables au nucléaire sur cette base militaire, ce que le pays dément.
              
"En raison de ces activités importantes, la capacité de l'agence à vérifier l'information sur laquelle ses inquiétudes sont fondées a été négativement affectée", poursuit l'agence onusienne.
              
"Quand l'agence aura accès à l'endroit (en question), sa capacité de mener une vérification efficace aura été considérablement entravée", insiste-t-elle.
              
L'agence demande depuis le début de l'année à l'Iran d'accéder aux lieux en question, sans succès. S'appuyant sur des images satellites, elle avait dit craindre que l'Iran ne nettoie l'endroit avant d'autoriser les inspecteurs de l'agence de procéder à leur vérification.
              
Le rapport montre aussi que l'Iran a doublé sa capacité de production d'uranium enrichi dans son site de Fordo (centre), enfoui sous une montagne et difficile à attaquer.
              
Les autorités avaient installé environ 2.000 centrifugeuses à Fordo au 18 août, contre environ un millier en mai, selon le document, soit plus qu'attendu. Sur ce nombre, environ 700 sont en activité, précise toutefois l'AIEA.
              
Les Occidentaux et Israël soupçonnent l'Iran de vouloir, sous couvert de son programme civil, développer l'arme nucléaire, ce que le pays dément formellement.
              
Le guide suprême de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a de nouveau assuré jeudi que son pays "ne cherchera jamais à avoir l'arme atomique" lors du sommet des Non-Alignés qui se tient jusqu'à vendredi à Téhéran.

Première publication : 30/08/2012

  • IRAN

    Ban Ki-moon demande à Téhéran des progrès "concrets" sur le nucléaire

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Les États-Unis durcissent encore leurs sanctions contre l'Iran

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE

    Échec des négociations entre l'Iran et les grandes puissances sur le nucléaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)