Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les soldats du califat ?

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

asie

L'armée australienne perd cinq de ses soldats en moins de 24 heures

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/08/2012

Cinq soldats australiens des forces de l'Otan ont été tués en Afghanistan lors de deux attaques perpétrées en moins de 24 heures. Trois d'entre eux ont été abattus par un homme portant l’uniforme de l’armée afghane.

AFP - Deux soldats australiens ont perdu la vie jeudi matin dans la chute de leur hélicoptère dans un bastion taliban du sud de l'Afghanistan, portant à cinq le nombre de soldats australiens morts au combat en moins de 24 heures.

La chute de l'hélicoptère est survenue tôt jeudi matin dans la province de Helmand, ont indiqué les autorités australiennes et les forces de l'Otan en Afghanistan dans des communiqués distincts.

Une enquête sera diligentée sur les causes de ce crash survenu alors qu'il n'y avait pas d'activités d'insurgés talibans dans le secteur, a indiqué la mission de l'Otan.

Ce nouvel incident porte à cinq le nombre de soldats australiens morts en moins de 24 heures en Afghanistan, une des journées les plus sombres pour l'armée australienne depuis la fin de la guerre du Vietnam.

Trois soldats de la force internationale de l'Otan avaient été tués dans la nuit de mercredi à jeudi dans la province de l'Oruzgan (sud) lors d'une nouvelle attaque d'un homme portant l'uniforme de l'armée afghane.

"Un individu portant un uniforme de l'Armée nationale afghane a retourné son arme contre des membres de la Force internationale de sécurité et d'assistance (Isaf), et a tué trois d'entre eux", avait affirmé les forces de l'Otan dans un communiqué.

Le ministère australien de la Défense avait confirmé que des militaires australiens avaient été tués au cours de l'attaque qui s'est produite dans la province de l'Oruzgan où sont déployés environ 1.500 Australiens.

Des forces américaines et la majorité du contingent australien sont déployés dans la province d'Oruzgan, située au nord de Kandahar. L'attaque et la chute de l'hélicoptère portent à 38 le nombre de soldats australiens tués depuis le début de la mission en Afghanistan.

L'attaque porte aussi à 45 le nombre de soldats de l'Otan tués cette année par des soldats ou des policiers des forces afghanes, soit 14% des pertes totales de l'Isaf.

Environ 25% de ces "attaques de l'intérieur", aussi nommées tirs "vert sur bleu", soit de membres des forces nationales afghanes sur des soldats de l'Otan, sont dues à l'infiltration de talibans, selon le commandant des forces internationales, le général américain John Allen.

"Des désaccords, l'animosité qui aurait pu croître entre un assaillant et nos forces en général, ou des motifs personnels" peuvent aussi être à la source de ces attaques, a ajouté le gradé la semaine passée lors d'une vidéoconférence depuis Kaboul.

Première publication : 30/08/2012

  • AFGHANISTAN

    Nouvelle série d'attaques meurtrières contre des civils et des soldats de l'Otan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Journée d'attentats sanglants en Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un employé afghan tue trois soldats de l'Otan dans leur base militaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)