Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

Moyen-orient

Quand Al-Qaïda s'inquiète de la mauvaise saison touristique au Liban

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 30/08/2012

Portée par sa haine inextinguible des chiites du Hezbollah, un groupuscule libanais affilié à Al-Qaïda s'est mis en tête de voler au secours de l'industrie touristique du pays du Cèdre, en partie réputé pour ses plages privées et ses boîtes de nuit.

Serait-ce la nouvelle stratégie de communication de l’ennemi public mondial numéro un ? Dans un communiqué intitulé "Message aux chiites du Liban", publié mardi 28 août par le journal libanais "Al-Akhbar", les Brigades Abdullah Azzam, une organisation islamiste affiliée à Al-Qaïda et basée au Liban, ont exhorté les chiites du pays de Cèdre à rejeter le Hezbollah, parti au pouvoir qui, selon eux, pourrait gravement nuire au tourisme dans le pays.

"Le Liban est un pays sans ressources. Son économie est basée sur le tourisme. Or le Hezbollah constitue une menace pour la sécurité et empêche donc le développement de l’activité touristique du pays de Cèdre", peut-on lire dans le communiqué rédigé par Majed al-Majeb, leader de l'organisation qui s'était fait connaître en 2009 en revendiquant les tirs de roquettes lancés sur le nord d'Israël depuis le Sud-Liban.

Une organisation terroriste islamiste qui s’inquiète de l'avenir touristique d'un pays qui a construit sa réputation autour, notamment, de ses plages privées et ses festivités nocturnes, l’information est assez singulière.

"Une nouvelle tendance" ?

"Surprenante" même, pour Khattar Abou Diab, consultant en géopolitique et spécialiste de l’islam à l’université Paris-Sud. "Cette branche djihadiste est connue pour être liée à la pensée d’Al-Qaïda, rappelle le chercheur. Les entendre utiliser des arguments de nature presque triviale illustre peut-être une nouvelle tendance. Ils s’adaptent à l’évolution de la société. Ils utilisent des arguments économiques et sociaux pour prouver aux Libanais qu’ils s’intéressent à eux."

L’activité touristique joue un rôle-clé dans l’économie libanaise. Bien que la crise syrienne, et les tensions sociales et confessionnelles qui en découlent, entre pro et anti-Assad notamment, aient eu un impact néfaste sur l’économie libanaise, il n’en reste pas moins que les activités liées au tourisme "contribuent à hauteur de 22 % de notre PIB", avait indiqué, en mai, Fadi Abboud, le ministre libanais du Tourisme.

Dans ce communiqué, les islamistes ont également déroulé leur habituel chapelet de dénonciations politiques, accusant le "parti de Dieu" de Hassan Nasrallah de soutenir le régime syrien et d’avoir commandité l'assassinat de l'ancien Premier ministre sunnite Rafic Hariri.

Première publication : 30/08/2012

  • LIBAN

    La mort d'un jeune cheikh sunnite embrase la ville libanaise de Tripoli

    En savoir plus

  • LIBAN

    Heurts meurtriers entre sunnites et alaouites à Tripoli

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les représailles de la famille Mokdad ou "l'effondrement de l’État libanais"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)