Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

EUROPE

Assange pourrait quitter l'ambassade d'Équateur à Londres d'ici septembre 2013

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/08/2012

Dans une interview diffusée jeudi soir par une télévision équatorienne, le fondateur de Wikileaks, retranché à l'ambassade d'Équateur à Londres depuis le 19 juin, a indiqué que sa situation pourrait se dénouer dans les six ou douze mois.

AFP - Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a estimé que sa situation se débloquera en six ou douze mois par le jeu diplomatique ou à la suite d'un événement inattendu, dans une interview diffusée jeudi soir par une télévision équatoriennne.

"Je crois que ça se résoudra en six ou douze mois, c'est ce que j'ai calculé", a dit l'Australien de 41 ans à la chaîne de télévision Gama, qui l'a interviewé à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il réside depuis le 19 juin afin d'éviter son extradition vers la Suède et la possible extradition vers les Etats-Unis qui pourrait s'ensuivre.

"La situation se résoudra par la diplomatie ou un événement inattendu dans le monde que nous ne pouvons prévoir, tel une guerre (de l'occident) contre l'Iran, l'élection (présidentielle) aux Etats-Unis et l'abandon des poursuites de la part du gouvernement suédois", a-t-il ajouté.

Le militant informatique, auquel Quito a accordé l'asile diplomatique le 16 août, est poursuivi en Suède pour des délits sexuels qu'il nie avoir commis.

L'Equateur réclame auprès du Royaume-Uni un sauf-conduit pour que Julian Assange puisse sortir librement du pays.

M. Assange a indiqué qu'en dépit de son confinement dans l'ambassade, il devait "poursuivre la lutte" et a souligné que "ceci n'est pas seulement la persécution d'un individu, mais aussi d'une organisation".

Première publication : 31/08/2012

  • WIKILEAKS

    Julian Assange demande aux États-Unis de cesser "la chasse aux sorcières"

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Le cas Julian Assange, un imbroglio entre Londres, Stockholm et Quito

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Pour la Suède, l'asile politique offert à Assange ne change rien à son extradition

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)