Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Israël et intelligence économique : Un modèle à suivre ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : De Sarajevo à Guantanamo, l'itinéraire des six d'Algérie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Patrick Chauvel, photographe de guerre

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"De sang-froid"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Quels sont les enjeux de la conférence internationale sur l'État islamique ?

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

  • Les députés français se penchent sur un projet de loi contre le jihad

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Netflix, le service de vidéos à la demande, débarque en France

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée historique de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Les pro-russes menacent le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, selon Kiev

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

EUROPE

Assange pourrait quitter l'ambassade d'Équateur à Londres d'ici septembre 2013

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/08/2012

Dans une interview diffusée jeudi soir par une télévision équatorienne, le fondateur de Wikileaks, retranché à l'ambassade d'Équateur à Londres depuis le 19 juin, a indiqué que sa situation pourrait se dénouer dans les six ou douze mois.

AFP - Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a estimé que sa situation se débloquera en six ou douze mois par le jeu diplomatique ou à la suite d'un événement inattendu, dans une interview diffusée jeudi soir par une télévision équatoriennne.

"Je crois que ça se résoudra en six ou douze mois, c'est ce que j'ai calculé", a dit l'Australien de 41 ans à la chaîne de télévision Gama, qui l'a interviewé à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il réside depuis le 19 juin afin d'éviter son extradition vers la Suède et la possible extradition vers les Etats-Unis qui pourrait s'ensuivre.

"La situation se résoudra par la diplomatie ou un événement inattendu dans le monde que nous ne pouvons prévoir, tel une guerre (de l'occident) contre l'Iran, l'élection (présidentielle) aux Etats-Unis et l'abandon des poursuites de la part du gouvernement suédois", a-t-il ajouté.

Le militant informatique, auquel Quito a accordé l'asile diplomatique le 16 août, est poursuivi en Suède pour des délits sexuels qu'il nie avoir commis.

L'Equateur réclame auprès du Royaume-Uni un sauf-conduit pour que Julian Assange puisse sortir librement du pays.

M. Assange a indiqué qu'en dépit de son confinement dans l'ambassade, il devait "poursuivre la lutte" et a souligné que "ceci n'est pas seulement la persécution d'un individu, mais aussi d'une organisation".

Première publication : 31/08/2012

  • WIKILEAKS

    Julian Assange demande aux États-Unis de cesser "la chasse aux sorcières"

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Le cas Julian Assange, un imbroglio entre Londres, Stockholm et Quito

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Pour la Suède, l'asile politique offert à Assange ne change rien à son extradition

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)