Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne suspend son offensive dans l'Est

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

Amériques

Le Pentagone menace de poursuivre le Navy Seal auteur d'un livre sur Ben Laden

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/08/2012

Reprochant à l'auteur d'avoir violé son engagement de confidentialité, le Pentagone menace d'engager des poursuites contre le Navy Seal "Mark Owen", qui, dans son livre "No Easy Day", remet en cause les circonstances de la mort de Ben Laden.

REUTERS - Le Pentagone a adressé jeudi un courrier où il menace d'un procès le Navy SEAL, membre des forces spéciales de la marine américaine, qui a rédigé, sous le
pseudonyme 'Mark Owen', "No Easy Day", un livre dont les extraits publiés cette semaine remettent en cause la version donnée par la Maison blanche de la mort d'Oussama ben Laden.

"De l'avis du département de la Défense, vous avez commis une violation substantielle des accords de non-divulgation que vous avez signés", a écrit Jeh Johnson, avocat en chef du Pentagone, dans une lettre dont Reuters a pris connaissance. "Une diffusion publique plus large de votre livre aggravera votre manquement et votre violation de ces accords."

Le courrier précise que le Pentagone a identifié deux accords de ce type signé par 'Mark Owen', ce qui le rend coupable d'avoir révélé des informations classifiées, un crime selon la loi américaine.

"Le département de la Justice envisage d'utiliser contre vous, et contre tous ceux qui agissent de concert avec vous, tous les outils que la loi nous offre", est-il précisé dans la lettre.

Selon l'auteur du livre, dont des extraits ont été divulgués jeudi, et qui doit être publié mardi prochain, le chef de file d'Al Qaïda n'a pas été tué alors qu'il résistait au commando américain qui s'est introduit dans son domicile pakistanais, le 1er mai 2011, mais a reçu une balle dans la tête alors qu'il regardait par la porte de sa chambre.

"Nous étions à moins de cinq pas (...) lorsque j'ai entendu des tirs étouffés (au silencieux). Pop. Pop", raconte l'auteur, rapidement identifié par plusieurs médias comme Mark Bissonnette, un membre du commando âgé de 36 ans, qui écrit ensuite qu'Oussama Ben Laden a été achevé de plusieurs balles, alors que son corps tressautait encore.

L'auteur a été, en outre, menacé de mort sur un site lié à al Qaïda, qui a publié la semaine dernière son véritable nom et sa photographie, le qualifiant de "chien".

Dans les premières heures après la mort d'Oussama ben Laden, John Brennan, principal conseiller de la Maison blanche en matière d'antiterrorisme, avait affirmé que le chef d'Al Qaïda "s'était engagé dans une fusillade" avec le commando.

La présidence américaine était revenue le lendemain sur ces propos, reconnaissant qu'Oussama ben Laden n'était pas armé mais avait tout de même tenté de résister.

Dans un entretien avec la chaîne CBS où il était maquillé, 'Mark Owen' a précisé que son livre, présenté comme certains commentateurs comme un frein à la réélection du président Barack Obama lors de l'élection du 6 novembre, avait pour seul objectif de commémorer les attentats du 11 septembre 2001.

Première publication : 31/08/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Un Navy Seal livre sa version de la mort de Ben Laden

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Mort de Ben Laden : un Navy Seal raconte l'évènement de l'intérieur

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Un an après la mort de Ben Laden, 17 de ses lettres sont révélées au public

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)