Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Corée du Sud : les "chaebols" sous le feu des questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Leçon de diplomatie chinoise pour le néophyte Donald Trump"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux de Manuel Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'organisation EI perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

LE DÉBAT

"Non" au référendum en Italie : quelles conséquences dans le pays et en Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

Afrique

Nord-Mali : les islamistes s'emparent d'une ville située à la lisière avec le Sud

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2012

Les islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) ont pris le contrôle de Douentza, une importante ville du centre du Mali située sur la ligne de démarcation entre le nord et le sud du pays.

AFP - Des islamistes armés ont pris le contrôle samedi de la ville de Douentza, située à la limite entre le Nord du Mali, sous occupation islamiste, et le sud du pays contrôlé par le gouvernement, ont indiqué des habitants à l'AFP.

Un instituteur de la ville, Moussa Dicko, a indiqué que des membres du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) avaient pénétré dans la ville samedi matin.

La carte de Douentza

"Ce matin entre 07H00 et 08H00, les gens de Mujao sont arrivés à bord de neuf véhicules 4x4. Ils ont désarmé les gens de Ganda Iso", une milice locale, a-t-il expliqué.

"Ils ont pris toutes les armes, ensuite ils les ont chassé", a-t-il ajouté, précisant que les islamistes avaient ensuite tenu "une réunion" avec les notables de la ville au cours de laquelle ils avaient expliqué que les miliciens de Ganda Iso - qui avaient promis de travailler avec eux - étaient des "traîtres".

"Au moment où je vous parle ils ont pris les différentes entrées et sorties de la ville", a-t-il encore dit.

Un autre habitant de Douentza, un agriculteur, a confirmé ces propos.

"Ce matin quand je me suis réveillé, j'ai vu les véhicules de Mujao se diriger vers le camp (militaire). Quelques instants après, on m'a dit que tout les gens de Ganda Iso avaient été désarmés", a raconté Almahdi Cissé.

"Il n'y a pas eu de morts. Maintenant, ils sont à l'entrée est et ouest de la ville", a-t-il ajouté.

Douentza, une ville stratégique située sur la route de Tombouctou, avait déjà été prise début avril par le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), composante de la rébellion séparatiste touareg. Peu après, le MNLA avait proclamé "l'indépendance de l'Azawad", le nord du Mali.

La rébellion touareg et des groupes islamistes armés ont profité d'un coup d'Etat militaire contre le président Amadou Toumani Touré le 22 mars pour prendre le contrôle du nord du Mali.

Depuis, les islamistes ont évincé leurs anciens alliés touareg et les trois régions administratives de Tombouctou, Gao et Kidal, dans le nord, sont occupées par le Mouvement pour l'unicité du jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et Ansar Dine (Défenseurs de l'Islam), deux groupes islamistes alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamiste (Aqmi).

Ils contrôlent totalement le nord, où ils commettent des exactions en prétendant appliquer la charia (loi islamique).

Première publication : 01/09/2012

  • MALI

    Le Mali se dote d'un gouvernement d'union nationale

    En savoir plus

  • MALI

    Meeting géant à Bamako pour réclamer la "réconciliation nationale"

    En savoir plus

  • MALI

    "Une intervention militaire au Mali est difficile pour le moment"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)