Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Economie

Mitt Romney se rend au chevet de la Louisiane après le passage d'Isaac

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2012

Au lendemain de son investiture par le Parti républicain, Mitt Romney a modifié son programme à la dernière minute pour se rendre au chevet des habitants de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, un État durement touché par l’ouragan Isaac.

AFP - A peine balayés les confettis de son investiture, le candidat républicain à la Maison Blanche Mitt Romney est reparti vendredi en campagne, modifiant à la dernière minute son programme pour se rendre à La Nouvelle-Orléans, touchée par l'ouragan Isaac.

Barack Obama a dans la foulée annoncé lui aussi sa venue, lundi, dans la ville qui a subi de sévères inondations. Un déplacement, a assuré un de ses conseillers, déjà prévu avant l'annonce surprise de Mitt Romney.

Après avoir vertement critiqué le bilan du président sortant Barack Obama lors de son intronisation jeudi comme candidat à la présidentielle du 6 novembre, Mitt Romney a en effet choisi de ne pas se rendre à une rencontre prévue en Virginie (est) pour tenter de parfaire son image d'homme de la situation.

En 2005, George W. Bush, alors président, avait justement été cloué au pilori en raison de la lenteur de sa réaction face au violent ouragan Katrina, qui avait ravagé La Nouvelle-Orléans le 29 août et fait au total 1.800 morts dans la région.

Mais M. Romney n'est pas président et s'il l'était, ses projets budgétaires n'auraient pas permis de répondre aux dégâts d'Isaac et de secourir les victimes, a critiqué le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid.

Pointant le programme budgétaire drastique du colistier de Mitt Romney Paul Ryan, qui prévoit de réduire drastiquement les aides dédiées aux catastophes naturelles, M. Reid a qualifié de "summum de l'hypocrisie" cette visite censée "montrer de la compassion".

La sénatrice démocrate de Louisiane Mary Landrieu a enfoncé le clou, déclarant espérer que la visite de Mitt Romney "le ferait réfléchir sur l'approche de son parti en matière de moyens de financer les réponses aux catastrophes".

Lors de sa visite, Mitt Romney a rencontré le gouverneur républicain de Louisiane, Bobby Jindal et a notamment circulé à bord d'un véhicule équipé pour rouler dans les rues inondées.

La veille, lors de la convention du parti républicain à Tampa (Floride, sud-est), Mitt Romney avait promis devant ses militants de "raviver la promesse de l'Amérique". Il a cherché à se rapprocher des électeurs en évoquant sa vie privée, lui qui est habituellement jugé trop distant, une démarche qu'il entend renforcer avec ce déplacement soudain auprès de la population de La Nouvelle-Orléans.

Un tout nouvel avion pour Mitt Romney

Accompagné de sa femme Ann, Mitt Romney a atterri dans la capitale de la culture créole en milieu de journée.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, avait dans la foulée annoncé que M. Obama se déplacerait en Louisiane après une réunion électorale dans l'Ohio (nord) lundi et s'entretiendrait avec des représentants des autorités locales et des habitants touchés par la tempête.

M. Carney a toutefois refusé de s'exprimer sur le bien-fondé du déplacement de M. Romney à La Nouvelle-Orléans, alors que celui-ci n'occupe pas de fonctions officielles.

Un conseiller de M. Obama a quant à lui déclaré à des journalistes à bord de l'avion Air Force One que "la décision du président de se rendre lundi à La Nouvelle-Orléans avait été prise avant que le gouverneur Romney annonce sa décision de se rendre en Louisiane vendredi".

Mitt Romney voyageait à bord d'un tout nouvel avion destiné à sa campagne, dévoilé à Lakeland, pour son premier jour en tant que candidat officiel du Parti républicain. Ce statut lui permet d'utiliser tous les fonds de campagne récoltés pour l'élection, une enveloppe bien garnie puisque les républicains ont accumulé quelque 186 millions de dollars, contre 124 millions du côté démocrate.

Mardi, Isaac a frappé le golfe du Mexique après avoir déversé des trombes d'eau sur la Floride et retardé d'un jour la convention républicaine de Tampa.
 

Première publication : 01/09/2012

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Où se cachent les douze millions d'emplois promis par Mitt Romney ?

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Mitt Romney veut tourner la page de "quatre années de présidence Obama"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Ann Romney, un atout pour les républicains ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)