Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Economie

Mitt Romney se rend au chevet de la Louisiane après le passage d'Isaac

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2012

Au lendemain de son investiture par le Parti républicain, Mitt Romney a modifié son programme à la dernière minute pour se rendre au chevet des habitants de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, un État durement touché par l’ouragan Isaac.

AFP - A peine balayés les confettis de son investiture, le candidat républicain à la Maison Blanche Mitt Romney est reparti vendredi en campagne, modifiant à la dernière minute son programme pour se rendre à La Nouvelle-Orléans, touchée par l'ouragan Isaac.

Barack Obama a dans la foulée annoncé lui aussi sa venue, lundi, dans la ville qui a subi de sévères inondations. Un déplacement, a assuré un de ses conseillers, déjà prévu avant l'annonce surprise de Mitt Romney.

Après avoir vertement critiqué le bilan du président sortant Barack Obama lors de son intronisation jeudi comme candidat à la présidentielle du 6 novembre, Mitt Romney a en effet choisi de ne pas se rendre à une rencontre prévue en Virginie (est) pour tenter de parfaire son image d'homme de la situation.

En 2005, George W. Bush, alors président, avait justement été cloué au pilori en raison de la lenteur de sa réaction face au violent ouragan Katrina, qui avait ravagé La Nouvelle-Orléans le 29 août et fait au total 1.800 morts dans la région.

Mais M. Romney n'est pas président et s'il l'était, ses projets budgétaires n'auraient pas permis de répondre aux dégâts d'Isaac et de secourir les victimes, a critiqué le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid.

Pointant le programme budgétaire drastique du colistier de Mitt Romney Paul Ryan, qui prévoit de réduire drastiquement les aides dédiées aux catastophes naturelles, M. Reid a qualifié de "summum de l'hypocrisie" cette visite censée "montrer de la compassion".

La sénatrice démocrate de Louisiane Mary Landrieu a enfoncé le clou, déclarant espérer que la visite de Mitt Romney "le ferait réfléchir sur l'approche de son parti en matière de moyens de financer les réponses aux catastrophes".

Lors de sa visite, Mitt Romney a rencontré le gouverneur républicain de Louisiane, Bobby Jindal et a notamment circulé à bord d'un véhicule équipé pour rouler dans les rues inondées.

La veille, lors de la convention du parti républicain à Tampa (Floride, sud-est), Mitt Romney avait promis devant ses militants de "raviver la promesse de l'Amérique". Il a cherché à se rapprocher des électeurs en évoquant sa vie privée, lui qui est habituellement jugé trop distant, une démarche qu'il entend renforcer avec ce déplacement soudain auprès de la population de La Nouvelle-Orléans.

Un tout nouvel avion pour Mitt Romney

Accompagné de sa femme Ann, Mitt Romney a atterri dans la capitale de la culture créole en milieu de journée.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, avait dans la foulée annoncé que M. Obama se déplacerait en Louisiane après une réunion électorale dans l'Ohio (nord) lundi et s'entretiendrait avec des représentants des autorités locales et des habitants touchés par la tempête.

M. Carney a toutefois refusé de s'exprimer sur le bien-fondé du déplacement de M. Romney à La Nouvelle-Orléans, alors que celui-ci n'occupe pas de fonctions officielles.

Un conseiller de M. Obama a quant à lui déclaré à des journalistes à bord de l'avion Air Force One que "la décision du président de se rendre lundi à La Nouvelle-Orléans avait été prise avant que le gouverneur Romney annonce sa décision de se rendre en Louisiane vendredi".

Mitt Romney voyageait à bord d'un tout nouvel avion destiné à sa campagne, dévoilé à Lakeland, pour son premier jour en tant que candidat officiel du Parti républicain. Ce statut lui permet d'utiliser tous les fonds de campagne récoltés pour l'élection, une enveloppe bien garnie puisque les républicains ont accumulé quelque 186 millions de dollars, contre 124 millions du côté démocrate.

Mardi, Isaac a frappé le golfe du Mexique après avoir déversé des trombes d'eau sur la Floride et retardé d'un jour la convention républicaine de Tampa.
 

Première publication : 01/09/2012

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Où se cachent les douze millions d'emplois promis par Mitt Romney ?

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Mitt Romney veut tourner la page de "quatre années de présidence Obama"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Ann Romney, un atout pour les républicains ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)