Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

Moyen-orient

Bahreïn exige des excuses de l'Iran après la "falsification" d'un discours de Morsi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2012

Le ministère bahreïni des Affaires étrangères exige des excuses de Téhéran après la falsification, par la télévision iranienne, des propos du président égyptien Mohamed Morsi lors de son discours attaquant le régime syrien au Sommet des non-alignés.

AFP - Les autorités de Bahreïn ont exigé des "excuses" de Téhéran après la substitution selon elles par la télévision d'Etat iranienne du mot "Syrie" par "Bahreïn" dans la traduction du discours du président égyptien attaquant le régime de Damas lors du sommet des Non-Alignés.
              
Dans un communiqué publié samedi soir, le ministère bahreïni des Affaires étrangères affirme avoir "protesté officiellement auprès du chargé d'affaires iranien à Bahreïn Mahdi Islami, à la suite de la falsification et de la déformation par la télévision d'Etat iranienne du discours du président Mohamed Morsi".
              
"Les traducteurs des médias officiels iraniens ont substitué le nom de Bahreïn lors des remarques effectuées par le président égyptien au sujet de la Syrie", ajoute le communiqué.
              
"Il s'agit d'un véritable acte de fraude et cela constitue le dernier exemple des interventions des médias iraniens dans les affaires de Bahreïn", ajoute le communiqué qui exige "des excuses de la part du gouvernement iranien".
              
Le président égyptien avait dénoncé jeudi le "régime oppressif syrien qui a perdu sa légitimité" à l'ouverture du sommet des pays Non-Alignés à Téhéran, plus ferme allié de Damas, suscitant les protestations de la délégation syrienne qui a quitté la salle.
              
"La révolution en Egypte était un pilier du Printemps arabe, elle a commencé quelques jours après la Tunisie, a été suivie par la Libye et le Yémen et aujourd'hui la révolution en Syrie (vise) le régime oppressif" de ce pays, a déclaré M. Morsi.
              
La séance d'ouverture du sommet a été retransmise en direct par plusieurs chaînes de la télévision d'Etat iranienne, dont deux en persan: la chaîne d'information en continu IRINN et la Première chaîne.
              
La traduction en persan du discours du président égyptien diffusée par IRINN, émanant des interprètes officiels du sommet, a bien mentionné la Syrie et non Bahreïn, a pu constater l'AFP qui suivait également le discours de M. Morsi sur la chaîne en arabe Al-Alam.
              
La Première chaîne, qui utilisait apparemment ses propres traducteurs, aurait en revanche remplacé "Syrie" par "Bahreïn" dans sa retransmission, selon un document portant le logo de cette chaîne et diffusé sur le site internet de la télévision qatarie Al-Jazira dans un sujet épinglant cette substitution.
              
L'AFP n'était pas immédiatement en mesure dimanche de se faire confirmer ou démentir l'authenticité de ces images par les responsables de la télévision iranienne.
              
La télévision d'Etat iranienne, qui relève directement du Guide suprême Ali Khamenei à la différence des autres médias officiels rattachés au gouvernement, diffuse 18 chaînes hertziennes ou satellitaires, dont trois en langues étrangères (arabe, anglais et espagnol).
              
La Première chaîne, captée dans tout l'Iran, est celle qui bénéficie de la plus large audience.
             
 

Première publication : 02/09/2012

  • DIPLOMATIE

    À Téhéran, Morsi défend la révolution syrienne, les interprètes iraniens travestissent ses propos

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Sommet des non-alignés : Morsi dénonce le "régime oppressif" syrien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)