Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Afrique

Les islamistes du Mujao affirment avoir exécuté un diplomate algérien

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2012

Dans un communiqué, les islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) annoncent avoir exécuté l'un des diplomates algériens, le vice-consul Tahar Touati, enlevés à Gao le 5 avril dernier.

AFP- Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), groupe islamiste armé présent dans le nord du Mali, a annoncé dimanche avoir exécuté un des diplomates algériens retenus en otage depuis le 5 avril, dans un communiqué transmis à l'agence de presse mauritanienne en ligne ANI.

Le vice-consul Tahar Touati "a été exécuté (samedi) à l'aube", au terme d'un ultimatum de huit jours pour la libération de jihadistes en Algérie, selon le communiqué, cité par l'Agence Nouakchott Information (ANI) et qui dénonce "l'entêtement" du gouvernement algérien et sa "responsabilité".

L'agence ANI a régulièrement relayé des communiqués et déclarations des groupes islamistes dans le nord du Mali sans jamais être démentie.

Au total, sept diplomates du consulat algérien de Gao, ont été enlevés le 5 avril par le Mujao, un des groupes alliés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui occupent et contrôlent le nord du Mali depuis cinq mois.

L'organisation islamiste avait exigé en mai la libération de combattants islamistes prisonniers en Algérie et 15 millions d'euros pour les relâcher, avant de libérer trois otages en juillet.

"Le gouvernement algérien doit supporter l'entière responsabilité des conséquences de son entêtement et des décisions erronées et irresponsables de son président et ses généraux", affirme le Mujao dans son communiqué de dimanche, également relayé par des sites internet algériens.

"L'exécution du diplomate algérien est intervenue après l'expiration de l'ultimatum fixé au gouvernement algérien. Les négociateurs algériens ont renoncé à conclure un accord pour libérer les otages à la dernière minute", selon ce texte.

Le 24 août, un message du Mujao avait menacé les autorités algériennes de représailles si elles ne libéraient pas dans les cinq jours trois jihadistes arrêtés le 15 août, dont un dirigeant d'Aqmi, Necib Tayeb, dit Abderrahmane Abou Ishak Essoufi.

Plus tôt dans la journée, les autorités algériennes avaient annoncé qu'elles vérifiaient des informations de presse annonçant l'exécution du diplomate algérien.

Le texte auquel se réfèrent des sites algériens est "actuellement l'objet de vérifications nécessaires pour s'assurer de son authenticité", a annoncé le ministère algérien des Affaires étrangères, selon l'agence APS.

"Les contacts ne sont pas rompus" avec les ravisseurs, a précisé le ministère dans un communiqué, ajoutant que les familles des quatre fonctionnaires consulaires encore retenus en otage avaient "été reçues samedi matin" au ministère.

Le 26 août, une vidéo envoyée par le Mujao avait montré l'un des quatre otages restant demandant aux autorités algériennes de lui "sauver la vie".

L'épouse de l'un d'eux, Mourad Guessas, a appelé le Mujao à les libérer, dans une déclaration publiée dimanche par le quotidien Liberté.

Ce ne sont que "de simples fonctionnaires innocents", a-t-elle plaidé en pressant le président Abdelaziz Bouteflika d'oeuvrer à la libération de ces Algériens enlevés alors qu'ils étaient au "service de l'Etat algérien".

Première publication : 02/09/2012

  • MALI

    Nord-Mali : les islamistes s'emparent d'une ville située à la lisière avec le Sud

    En savoir plus

  • MALI

    Le Mali se dote d'un gouvernement d'union nationale

    En savoir plus

  • Le Mali entre crise politique et crise alimentaire

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)