Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Amériques

À deux mois de la présidentielle, Romney rattrape Obama dans les sondages

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/09/2012

À la veille de l'ouverture de la Convention démocrate, Barack Obama et Mitt Romney, qui a été investi par le Parti républicain à Tampa la semaine dernière, sont crédités l'un et l'autre de 45 % d’intentions de vote dans les sondages.

REUTERS - A deux mois de l'élection présidentielle américaine du 6 novembre, un sondage, réalisé par Ipsos pour Reuters durant une semaine et publié dimanche, place les deux candidats, Mitt Romney et le président Barack Obama, au coude à coude.

Mitt Romney investi par le Parti républicain, Barack Obama devrait à son tour accepter d'être le candidat démocrate à l'élection présidentielle lors de la convention de son parti qui s'ouvre mardi à Charlotte (Caroline du Nord), en vue du vote du 6 novembre.

Ils sont crédités chacun de 45% d'intentions de vote, avec une marge d'erreur de 2,9 points.


La convention républicaine, qui s'est tenue la semaine dernière à Tampa (Floride), a quelque peu bénéficié à Mitt Romney, qui remonte de quatre point, un sondage réalisé une semaine auparavant donnant Barack Obama vainqueur par une très courte avance avec 46% des voix.

Mais la convention démocrate pourrait également peser dans la balance et bénéficier au président sortant, selon Julia Clark, sondeuse pour l'institut Ipsos.

"Au cours de la semaine à venir, Mitt Romney luttera pour se maintenir au niveau du président et nous verrons probablement un renversement en faveur d'Obama", prédit-elle.

Les résultats du sondage montrent en effet que les électeurs attendent de Barack Obama qu'il se prononce à cette occasion notamment sur les questions sensibles du redressement de l'économie américaine et d'un marché de l'emploi morose avec un taux de chômage de 8,3%.

Quelque 82% des électeurs interrogés ont d'ailleurs vu, lu ou entendu des informations relatives à la convention républicaine de Tampa, ce qui montre l'intérêt de l'opinion publique pour ce type d'événements politiques.

En Floride, les républicains se sont attachés à mettre en valeur l'expérience d'entrepreneur de Mitt Romney ainsi que son sens de la famille, lui valant une légère remontée - toutefois largement insuffisante - de sa cote de sympathie, avec 32% d'opinions favorables contre 48% pour Obama.

Le camp républicain n'a en revanche pas réussi à améliorer l'opinion des électeurs sur des sujets centraux de la campagne, comme la capacité des candidats à protéger les emplois américains.

Ces chiffres sont révélateurs du fait que ce soit la forme et non le fond qui se dégage lors des conventions, commente Julia Clark.

Mais alors que chacun des candidats emporte clairement l'adhésion des sympathisants de leurs propres camps, le coeur des électeurs non-affiliés a tendance à pencher à droite: avec 33% d'intentions de vote pour Romney, contre 28% pour Obama.

Barack Obama et Mitt Romney se confronteront lors de trois débats télévisés, les 3, 16 et 22 octobre. Ces duels télévisés pourraient peser dans la balance alors qu'aucun des deux candidats ne se dégage dans les sondages.

Première publication : 03/09/2012

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Mitt Romney veut tourner la page de "quatre années de présidence Obama"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama veut ringardiser Romney en "chattant" sur Reddit

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Convention républicaine : baptême du feu offensif pour Paul Ryan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)