Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Soudan du Sud : la famine, arme de guerre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : et la Palme d'or est attribuée à...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Merkel-Trump, je t'aime moi non plus"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France - Russie : des relations économiques pas si frileuses

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, président à poigne"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lutte contre le terrorisme en Europe : et maintenant ?...

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Du violon pour faire face à la police au Venezuela et le coup de gueule d'un apiculteur français

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des coptes en Égypte

En savoir plus

Afrique

Des salafistes saccagent le dernier hôtel de Sidi Bouzid qui servait de l'alcool

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2012

Une cinquantaine de salafistes ont attaqué un hôtel dont le bar était le dernier à encore servir de l’alcool à Sidi Bouzid. Ils ont fracassé les bouteilles d'alcool avant de saccager la réception et les chambres de l'hôtel.

AFP - Un groupe de militants, apparemment des salafistes, ont attaqué lundi le bar d'un hôtel à Sidi Bouzid, dans le centre-ouest de la Tunisie, chassant des clients et détruisant son stock d'alcools, a appris l'AFP auprès de témoins.

Des clients et employés de l'hôtel ont raconté qu'une cinquantaine d'assaillants avaient fait irruption dans l'hôtel Horchani, situé dans le centre-ville, chassant les clients du bar de l'établissement avant de fracasser des quantités de bouteilles d'alcool et de bière dans le hall.

Les hommes, qui portaient tous la barbe, ont ensuite saccagé la réception et les chambres à l'étage de l'hôtel, le dernier à servir de l'alcool à Sidi Bouzid.

Certains ont agi aux cris de "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), "al-Charab haram" (l'alcool est pêché), tandis que d'autres insultaient le propriétaire qui "n'a pas tenu compte des avertissements qui lui avaient été communiqués".

Un jeune homme qui a tenté de filmer la scène a été repéré, frappé et emmené par le groupe dans un lieu inconnu, alors que des habitants indignés se sont rassemblés sur les lieux.

La police est arrivée tardivement pour constater les dégâts et a ensuite convoqué le propriétaire de l'hôtel absent au moment de l'attaque, qui a eu lieu à la mi-journée.

Sidi Bouzid, ville berceau de la révolution de 2011, est l'un des bastions de la mouvance salafiste, et a déjà été le théâtre de violences salafistes en août dernier.

Première publication : 04/09/2012

  • TUNISIE

    Pourquoi Ennahda redoute de s'en prendre aux salafistes ?

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Un élu français agressé par des salafistes en Tunisie

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Les opposants au régime se rassemblent à Sidi Bouzid, ville symbole

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)