Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

  • Israël mobilise 16 000 nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

Economie

Les États-Unis accusent BP de "négligence manifeste" dans le golfe du Mexique en 2010

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/09/2012

Le département de la Justice américain, qui veut établir la responsabilité de BP dans la marée noire du golfe du Mexique survenue en 2010, a évoqué dans des documents des exemples "de négligence manifeste" dans la gestion de la catastrophe.

REUTERS - Le département de la Justice américain durcit le ton envers BP, donnant dans de nouveaux documents transmis au tribunal des exemples de ce qu'il qualifie "de négligence manifeste et de mauvaise gestion délibérée" dans le cadre de la gigantesque marée noire survenue en 2010 dans le golfe du Mexique en 2010.

Les autorités américaines veulent établir la responsabilité du groupe pétrolier britannique dans la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

"Le comportement, les termes et les décisions de ces dirigeants de BP auraient été inacceptables dans une entreprise de taille moyenne, fabricant des articles de bonneterie mis en vente dans un centre commercial de banlieue", écrivent les avocats du gouvernement dans un document transmis le 31 août à la cour fédérale de la Nouvelle Orléans.

Les avocats précisent qu'ils ont décidé de fournir des exemples des négligences supposées de BP au vu, selon eux, des tentatives entreprises par la société auprès d'un juge fédéral pour être exonérée de toute responsabilité.

Fin juillet, une agence fédérale américaine avait déjà souligné des manquements déjà pointés dans de précédentes enquêtes sur l'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon.


Le rapport du Chemical Safety Board avait dénoncé de la part de BP et Transocean "de multiples carences dans le système de gestion de la sécurité qui ont contribué à l'accident".
BP, propriétaire majoritaire et opérateur du puits Macondo, risque toujours des sanctions au civil voire au pénal.

Le groupe britannique a déjà provisionné 37,2 milliards de dollars pour faire face à la catastrophe et la marée noire pourrait lui coûter au total 69 milliards si la justice juge BP coupable de faute grave, ce que le groupe conteste avec vigueur.

Le 20 avril 2010, l'explosion d'une bulle de méthane a fait 11 morts sur la plate-forme de forage, déclenchant la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis. Près de cinq millions de barils de pétrole se sont répandus pendant près de trois mois dans le golfe du Mexique, souillant les côtes de quatre Etats.

Personne n'était immédiatement disponible chez BP pour commenter l'information.
 

Première publication : 05/09/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Accord à l'amiable entre BP et les victimes de la marée noire du golfe du Mexique

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    BP obtient un règlement partiel dans le procès de la marée noire de 2010

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un an après la marée noire en Louisiane, le risque est toujours présent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)