Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

FRANCE

Quatre personnes tuées par arme à feu près d'Annecy

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/09/2012

Quatre personnes tuées par arme à feu ont été découvertes mercredi sur les hauteurs du lac d'Annecy, dans et à proximité d'un véhicule immatriculé en Grande-Bretagne. Une fillette de huit ans a également été grièvement blessée.

AFP - Quatre personnes ont été retrouvées mercredi tuées par balles, dans et à proximité d'une voiture garée sur les hauteurs du lac d'Annecy, en Haute-Savoie, et une fillette grièvement blessée a été transportée à l'hôpital de Grenoble a indiqué le parquet.

Les victimes ont été découvertes par un cycliste vers 15H50 dans un BMW immatriculée en Grande-Bretagne, sur un parking forestier sur la commune de Chevaline, a précisé le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud, sur place.

Un homme était à l'avant du véhicule, deux femmes ont été retrouvées sur les places arrières, un cycliste gisait mort à proximité et une enfant grièvement blessée était à côté de la voiture. Toutes les victimes avaient été tuées par balles, un grand nombre de douilles ayant été retrouvées.

La fillette blessée a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Grenoble et son "pronostic vital est engagé", a indiqué le procureur, qui avait dans un premier temps annoncé son décès lors d'un point de presse à Chevaline.

Les enquêteurs ont bouclé la route d'accès à la scène du crime et les gendarmes ont commencé à entendre les témoins potentiels. Le procureur a indiqué qu'à ce stade de l'enquête, "aucune hypothèse ne pouvait étre formulée".

Première publication : 05/09/2012

COMMENTAIRE(S)