Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : une base de l'ONU attaquée à Tombouctou

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Réforme constitutionnelle, un texte, des controverses

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

TECH 24

L'archéologie en mode makers

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Revenu universel : une bonne idée ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Raul Castro à Paris : une nouvelle page dans les relations franco-cubaines ?

En savoir plus

FOCUS

La Californie en première ligne pour la reconnaissance des enfants transgenres

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bernard Foccroulle, le souffle lyrique

En savoir plus

#ActuElles

RD Congo : la lutte contre les viols passe par la fin de l’impunité

En savoir plus

FRANCE

Quatre personnes tuées par arme à feu près d'Annecy

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/09/2012

Quatre personnes tuées par arme à feu ont été découvertes mercredi sur les hauteurs du lac d'Annecy, dans et à proximité d'un véhicule immatriculé en Grande-Bretagne. Une fillette de huit ans a également été grièvement blessée.

AFP - Quatre personnes ont été retrouvées mercredi tuées par balles, dans et à proximité d'une voiture garée sur les hauteurs du lac d'Annecy, en Haute-Savoie, et une fillette grièvement blessée a été transportée à l'hôpital de Grenoble a indiqué le parquet.

Les victimes ont été découvertes par un cycliste vers 15H50 dans un BMW immatriculée en Grande-Bretagne, sur un parking forestier sur la commune de Chevaline, a précisé le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud, sur place.

Un homme était à l'avant du véhicule, deux femmes ont été retrouvées sur les places arrières, un cycliste gisait mort à proximité et une enfant grièvement blessée était à côté de la voiture. Toutes les victimes avaient été tuées par balles, un grand nombre de douilles ayant été retrouvées.

La fillette blessée a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Grenoble et son "pronostic vital est engagé", a indiqué le procureur, qui avait dans un premier temps annoncé son décès lors d'un point de presse à Chevaline.

Les enquêteurs ont bouclé la route d'accès à la scène du crime et les gendarmes ont commencé à entendre les témoins potentiels. Le procureur a indiqué qu'à ce stade de l'enquête, "aucune hypothèse ne pouvait étre formulée".

Première publication : 05/09/2012

COMMENTAIRE(S)