Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La fumée tue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Election présidentielle au Ghana : le dépouillement a commencé.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

PISA: la France championne des inégalités ?

En savoir plus

FOCUS

Au Ghana, la présidentielle s’annonce serrée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Premier contact", les extra-terrestres ont la parole

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Alep : la guerre vue à travers les tweets d'une enfant

En savoir plus

FRANCE

Quatre personnes tuées par arme à feu près d'Annecy

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/09/2012

Quatre personnes tuées par arme à feu ont été découvertes mercredi sur les hauteurs du lac d'Annecy, dans et à proximité d'un véhicule immatriculé en Grande-Bretagne. Une fillette de huit ans a également été grièvement blessée.

AFP - Quatre personnes ont été retrouvées mercredi tuées par balles, dans et à proximité d'une voiture garée sur les hauteurs du lac d'Annecy, en Haute-Savoie, et une fillette grièvement blessée a été transportée à l'hôpital de Grenoble a indiqué le parquet.

Les victimes ont été découvertes par un cycliste vers 15H50 dans un BMW immatriculée en Grande-Bretagne, sur un parking forestier sur la commune de Chevaline, a précisé le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud, sur place.

Un homme était à l'avant du véhicule, deux femmes ont été retrouvées sur les places arrières, un cycliste gisait mort à proximité et une enfant grièvement blessée était à côté de la voiture. Toutes les victimes avaient été tuées par balles, un grand nombre de douilles ayant été retrouvées.

La fillette blessée a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Grenoble et son "pronostic vital est engagé", a indiqué le procureur, qui avait dans un premier temps annoncé son décès lors d'un point de presse à Chevaline.

Les enquêteurs ont bouclé la route d'accès à la scène du crime et les gendarmes ont commencé à entendre les témoins potentiels. Le procureur a indiqué qu'à ce stade de l'enquête, "aucune hypothèse ne pouvait étre formulée".

Première publication : 05/09/2012

COMMENTAIRE(S)