Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

Moyen-orient

Les juges français autorisés à enquêter à Ramallah sur la mort d’Arafat

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/09/2012

Les juges français qui étudient la thèse d'un possible empoisonnement de Yasser Arafat ont été autorisés à se rendre à Ramallah, où le le leader palestinien est inhumé, et à procéder à des prélèvements sur le corps.

AFP - Le chef de la commission d'enquête palestinienne sur la mort de Yasser Arafat a approuvé mercredi la venue de juges d'instruction français pour enquêter sur la mort du dirigeant historique palestinien à Ramallah, où il est inhumé.

Les juges français enquêtant sur la thèse d'un possible empoisonnement après la découverte de polonium, sur des effets personnels du défunt président palestinien, ont demandé à se rendre à Ramallah, pour y procéder à des prélèvements, a annoncé dans un communiqué à Paris sa veuve, Souha Arafat.

"Nous affirmons notre accord à la venue de la commission française formée pour enquêter sur le décès du président Yasser Arafat", a déclaré dans un communiqué le chef de la commission d'enquête palestinienne, Taoufiq Tiraoui.

"L'Autorité nationale palestinienne a reçu une lettre de l'Institut de Lausanne en Suisse indiquant sa volonté d'envoyer des experts en Palestine, afin de prélever des échantillons sur le corps du martyr Yasser Arafat et de les analyser", a ajouté M. Tiraoui, en précisant qu'il avait informé le président Mahmoud Abbas.

"L'Autorité palestinienne a notifié son accord à l'Institut suisse pour l'envoi d'une délégation suisse", a-t-il poursuivi.

M. Tiraoui a assuré "la volonté de l'Autorité palestinienne de coopérer pleinement avec ces commissions pour faire la lumière sur la mort du président Yasser Arafat".

Une information judiciaire a été ouverte fin août et confiée à trois juges d'instruction de Nanterre, après une plainte contre X pour assassinat avec constitution de partie civile de Souha Arafat.

La thèse d'un empoisonnement du dirigeant palestinien, dont la mort le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire français de Percy n'a jamais été élucidée, a retrouvé du crédit après la diffusion en juillet d'un documentaire d'Al-Jazeera.

La chaîne arabe a fait analyser des échantillons biologiques prélevés sur les effets personnels d'Arafat par l'Institut de Lausanne, qui y a découvert "une quantité anormale de polonium".

Le polonium est une substance radioactive hautement toxique, qui a servi à l'empoisonnement en 2006 à Londres d'Alexandre Litvinenko, un ex-espion russe devenu opposant au président Vladimir Poutine.

Première publication : 05/09/2012

  • FRANCE

    Un document remet en cause l’empoisonnement au polonium de Yasser Arafat

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    "Il est difficile de conclure à un empoisonnement d'Arafat"

    En savoir plus

  • SUISSE

    La dépouille de Yasser Arafat bientôt examinée par des experts suisses

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)