Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Moyen-orient

Les juges français autorisés à enquêter à Ramallah sur la mort d’Arafat

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/09/2012

Les juges français qui étudient la thèse d'un possible empoisonnement de Yasser Arafat ont été autorisés à se rendre à Ramallah, où le le leader palestinien est inhumé, et à procéder à des prélèvements sur le corps.

AFP - Le chef de la commission d'enquête palestinienne sur la mort de Yasser Arafat a approuvé mercredi la venue de juges d'instruction français pour enquêter sur la mort du dirigeant historique palestinien à Ramallah, où il est inhumé.

Les juges français enquêtant sur la thèse d'un possible empoisonnement après la découverte de polonium, sur des effets personnels du défunt président palestinien, ont demandé à se rendre à Ramallah, pour y procéder à des prélèvements, a annoncé dans un communiqué à Paris sa veuve, Souha Arafat.

"Nous affirmons notre accord à la venue de la commission française formée pour enquêter sur le décès du président Yasser Arafat", a déclaré dans un communiqué le chef de la commission d'enquête palestinienne, Taoufiq Tiraoui.

"L'Autorité nationale palestinienne a reçu une lettre de l'Institut de Lausanne en Suisse indiquant sa volonté d'envoyer des experts en Palestine, afin de prélever des échantillons sur le corps du martyr Yasser Arafat et de les analyser", a ajouté M. Tiraoui, en précisant qu'il avait informé le président Mahmoud Abbas.

"L'Autorité palestinienne a notifié son accord à l'Institut suisse pour l'envoi d'une délégation suisse", a-t-il poursuivi.

M. Tiraoui a assuré "la volonté de l'Autorité palestinienne de coopérer pleinement avec ces commissions pour faire la lumière sur la mort du président Yasser Arafat".

Une information judiciaire a été ouverte fin août et confiée à trois juges d'instruction de Nanterre, après une plainte contre X pour assassinat avec constitution de partie civile de Souha Arafat.

La thèse d'un empoisonnement du dirigeant palestinien, dont la mort le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire français de Percy n'a jamais été élucidée, a retrouvé du crédit après la diffusion en juillet d'un documentaire d'Al-Jazeera.

La chaîne arabe a fait analyser des échantillons biologiques prélevés sur les effets personnels d'Arafat par l'Institut de Lausanne, qui y a découvert "une quantité anormale de polonium".

Le polonium est une substance radioactive hautement toxique, qui a servi à l'empoisonnement en 2006 à Londres d'Alexandre Litvinenko, un ex-espion russe devenu opposant au président Vladimir Poutine.

Première publication : 05/09/2012

  • FRANCE

    Un document remet en cause l’empoisonnement au polonium de Yasser Arafat

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    "Il est difficile de conclure à un empoisonnement d'Arafat"

    En savoir plus

  • SUISSE

    La dépouille de Yasser Arafat bientôt examinée par des experts suisses

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)