Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

Afrique

Le Mali demande le soutien militaire de la Cédéao pour libérer le nord

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/09/2012

La Mali a officiellement demandé à la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest d’intervenir militairement au nord du pays, occupé par des groupes islamistes armés depuis avril. La Cédéao a déclaré être prête à envoyer 3 000 soldats.

REUTERS - Le Mali a officiellement demandé à la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) d'intervenir militairement pour aider à libérer le nord du pays, occupé depuis avril par des islamistes, a déclaré mardi le représentant spécial de la France pour le Sahel, Jean Felix-Paganon.

Le président ivoirien Alassane Ouattara, qui préside la Cédéao, "nous a informés que le président Dioncounda (Traoré) a formellement adressé une requête à la Cédéao pour apporter une contribution militaire pour la stabilisation du pays et surtout à la reconquête du Nord", a déclaré Jean Felix-Paganon à des journalistes, au Burkina Faso voisin.

"C'est un développement important dont nous avons examiné les développements possibles avec le président (du Burkina Faso Blaise) Compaoré", a-t-il ajouté.

Le diplomate français n'a pas fourni plus de détails sur la demande et n'a pas précisé quand elle avait été formulée.

La Cédéao a déclaré qu'elle était prête à envoyer quelque 3.000 soldats au Mali pour reprendre le contrôle du Nord.

Profitant de la confusion qui a suivi un coup d'Etat militaire le 22 mars, les islamistes se sont emparés du nord du Mali avec l'aide des rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

Ansar Dine, rejoint par d'autres groupes islamistes comme Al Qaïda au Maghrebislamique (Aqmi), a ensuite évincé les insurgés touaregs et pris le contrôle de la moitié du territoire avec notamment Gao, Kidal et Tombouctou.

Première publication : 05/09/2012

  • MALI

    Nord-Mali : les islamistes s'emparent d'une ville située à la lisière avec le Sud

    En savoir plus

  • MALI

    Le Mali se dote d'un gouvernement d'union nationale

    En savoir plus

  • MALI

    "Une intervention militaire au Mali est difficile pour le moment"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)