Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Afrique

La marine nigériane reprend le contrôle du tanker singapourien piraté

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/09/2012

Suite à la capture par des pirates d'un tanker singapourien avec 23 membres d'équipage à bord dans le port de Lagos, la marine nigériane a repris mercredi le contrôle du pétrolier. Ces attaques deviennent fréquentes dans le golfe de Guinée.

AFP - La marine nigériane a repris le contrôle mercredi d'un tanker singapourien capturé par des pirates la veille et elle a libéré sains et saufs les 23 membres d'équipage indiens, sans rencontrer de résistance.

"Le bateau est maintenant sous le contrôle du capitaine", a déclaré un représentant de l'armateur, Pat Adamson, et "les pirates ont pris la fuite" avant l'assaut de la marine sur le tanker Abu Dhabi Star. "Nous savons que l'équipage est sain et sauf", a-t-il ajouté.

Le bateau de la marine nigériane est arrivé sur le Abu Dhabi Star vers 14H00 GMT, a précisé peu après la société Maritime Technical International dans un communiqué.

"Le commandement a été repris par le capitaine. Les pirates se sont enfuis à l'approche du bateau de la marine. Tous les membres de l'équipage sont sains et saufs", selon le communiqué.

Un porte-parole de la marine nigériane, Kabir Aliyu, a annoncé de son côté qu'aucun coup de feu n'avait été tiré et que la marine n'avait rencontré aucune résistance lors de la reprise du navire.

L'Abu Dhabi Star pouvait transporter jusqu'à 45.000 tonnes de pétrole au moment où il a été attaqué, selon l'armateur.

Des pirates avaient déclaré mardi avoir saisi le navire dans le port même de Lagos, mais les autorités nigérianes ont affirmé que l'attaque s'était déroulée au large.

Il s'agit du troisième incident de ce type en un peu plus de deux semaines dans le golfe de Guinée, où les actes de piraterie ont connu une nette recrudescence au cours du premier semestre.

Un analyste spécialisé dans les problèmes de sécurité a indiqué que de telles attaques près de Lagos et d'autres ports de la région commençaient à poser un grave problème.

"Ces derniers mois, nous avons vu une augmentation du nombre des incidents", a déclaré Peter Sharwood-Smith, dirigeant pour l'Afrique de l'Ouest de la société de gestion des risques Drum Cussac.

"Depuis l'année dernière, nous constatons une augmentation de la piraterie autour de Lagos, où ils prennent pour cible les cargos qui partent du port remplis de pétrole", a-t-il ajouté.

Des modes opératoires identiques

Le dernier acte de piraterie, l'attaque d'un tanker grec près du Togo, s'était déroulé le 28 août. Deux membres d'équipage avaient été blessés. Le 19 août, des pirates avaient abordé un tanker britannique avec 18 membres d'équipage.

Noel Choong, chef du Bureau maritime international, basé en Malaisie, a souligné que le mode opératoire de l'attaque du navire singapourien était identique à celui des deux précédentes attaques, ce qui pourrait laisser penser que les pirates font partie d'un même groupe.

"Ils prennent possession du navire pendant cinq jours environ, pillent les cabines de l'équipage et siphonnent le pétrole vers un autre bâtiment", a-t-il expliqué.

Selon un rapport du BMI publié en juillet, 32 attaques ont été signalées au large des côtes du Bénin, du Nigeria et du Togo entre janvier et juin, contre 25 en 2011. La plupart des raids impliquent "un niveau élevé de violence", avec des dizaines de prises d'otages, précise le rapport.

Après la Corne de l'Afrique, les côtes de l'Afrique de l'ouest sont désormais identifiées comme un nouveau point chaud de la piraterie, où les tankers chargés de brut sont particulièrement visés.

Le Nigeria et le Bénin ont mis sur pied l'année dernière des patrouilles conjointes pour tenter de mettre fin à ces attaques.

Le Nigeria est le premier producteur de pétrole d'Afrique et de nombreux tankers chargés de brut croisent dans ses eaux, attirant des pirates qui souvent volent le brut pour l'écouler sur un très lucratif marché noir régional.

Première publication : 05/09/2012

  • FRANCE - REPORTAGE

    Des pirates somaliens déracinés aux mains de la justice française

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Le navire italien détourné par des pirates a été libéré

    En savoir plus

  • GOLFE DE GUINÉE

    Des pirates détournent un tanker au large du Bénin

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)