Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Israël : Tzipi Livni appelle à un gel de la colonisation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Rachat de Fox par Disney : la souris croque le renard pour 66 mds de dollars

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : la performance de Vladimir Poutine scrutée dans les médias

En savoir plus

LE DÉBAT

Russie : Vladimir président, Poutine candidat

En savoir plus

POLITIQUE

Les Républicains : Les travaux d’Hercule de Laurent Wauquiez

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Kev Adams, dans la peau d’un snowboarder surdoué

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Avec Jerusalem, les États-Unis ont réduit les chances d’une solution négociée"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la frontière irlandaise, casse-tête du Brexit

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La réunion de l'OMC accouche de... rien

En savoir plus

Economie

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën sort du CAC 40

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/09/2012

Comme attendu, PSA Peugeot Citroën a été retiré de l'indice CAC 40 de la Bourse de Paris, a annoncé ce jeudi l'opérateur boursier NYSE Euronext. Récemment, le constructeur automobile français a vu son titre atteindre des plus bas historiques.

AFP - Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën va sortir du CAC 40 et sera remplacé par le groupe belge de chimie Solvay, selon une décision prise jeudi par le Conseil scientifique des indices et annoncée par l'opérateur boursier NYSE Euronext.

Cette sortie du CAC 40 d'un des fleurons industriels français avait été anticipé par plusieurs analystes, tant le groupe a souffert ces derniers temps en Bourse, du fait de la crise financière qu'il traverse.

Peugeot faisait partie de l'indice vedette de la Bourse de Paris depuis la création de ce dernier, fin 1987.

Les derniers changements dans le CAC 40 dataient de décembre 2011, quand le groupe de matériel électrique Legrand avait succédé à la société de gestion d'eau et déchets Suez Environnement

Le Conseil scientifique des indices fonde ses décisions sur deux critères majeurs, la taille du capital flottant (capital négociable en Bourse) et le nombre d'échanges enregistrés sur les titres.

Au sein du Next-20, considéré comme l'anti-chambre du CAC 40, Peugeot rejoindra l'équipementier aéronautique français Zodiac Aerospace, qui remplace le groupe d'électronique de défense Thales.

Enfin, parmi les entrants dans le SBF 120, indice plus élargi que le CAC 40, figurent la société française de biotechnologies NicOx, le groupe de maison de retraites Medica et le semencier Vilmorin.

En sortent, le groupe informatique Bull, Ciments français (filiale du groupe italien de matériaux de construction Italcementi) et le groupe de services à l'environnement et de recyclage des métaux Derichebourg.

Première publication : 06/09/2012

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Qui veut la peau de PSA Peugeot Citroën ?

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Les erreurs stratégiques de Peugeot Citroën

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Peugeot-Citroën mise davantage sur la Chine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)