Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

Afrique

Les grévistes de Marikana refusent de signer un accord de reprise du travail

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/09/2012

Allant à rebrousse-poil des syndicats majoritaires, les représentants des grévistes non-syndiqués et la petite corporation AMCU, à l'origine du conflit meurtrier de Marikana, ont rejeté ce jeudi tout accord prévoyant la reprise du travail.

AFP - Les représentants des grévistes non-syndiqués et le petit syndicat AMCU à l'origine du conflit meurtrier de Marikana ont refusé de s'associer à un accord direction-syndicats majoritaires prévoyant la reprise du travail dans la mine sud-africaine, ont indiqué des protagonistes à l'AFP jeudi.

"Nous ne pouvons pas accepter de signer ça", a déclaré le représentant des grévistes non-syndiqués, Zolisa Bodlani, "ça dit que si on signe ce truc, les ouvriers doivent reprendre le travail. Mais ils ne vont pas reprendre le travail".



"Quand la direction et les autres parties seront prêtes à discuter les 12.500 rands (environ 1.250 euros), nous pourrons revenir au travail", a-t-il ajouté, en référence à la revendication salariale des mineurs qui ont déclenché la grève il y a près d'un mois sur ce site d'extraction de platine du nord de l'Afrique du Sud.

Les syndicats majoritaires et la direction de Lonmin, après des jours de pourparlers, ont finalement trouvé un terrain d'entente: "Finalement, l'accord a été signé tard dans la nuit par le ministère du Travail, le NUM (Syndicat des mines), Solidarity et l'UASA (deux syndicats minoritaires)", a précisé l'évèque Jo Seoka jeudi matin, l'un des médiateurs, ajoutant que le syndicat AMCU, qui avait encouragé la grève sauvage depuis le début, n'avait pas accepté le texte.

Début août, 3.000 mineurs sur les 28.000 employés sur le site ont déclenché une grève sauvage pour un triplement de leur salaire. Un conflit intersyndical, puis une fusillade policière le 16 août ont fait 44 morts, provoquant un choc national en Afrique du Sud.

Depuis le début des pourparlers, l'exploitant Lonmin a fait savoir qu'il n'accepterait de débattre de la question salariale qu'après la reprise du travail, pour éviter de créer un précédent. Les grévistes posent au contraire l'ouverture de négociations en préalable à la reprise du travail.
 

Première publication : 06/09/2012

  • AFRIQUE DU SUD

    Quatre mineurs blessés dans une fusillade près de Johannesburg

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Le parquet suspend l'inculpation pour meurtre des grévistes de Marikana

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Inhumation d'une vingtaine de mineurs tués à Marikana

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)