Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

La ville libanaise Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Israël et intelligence économique : Un modèle à suivre ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : De Sarajevo à Guantanamo, l'itinéraire des six d'Algérie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Patrick Chauvel, photographe de guerre

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"De sang-froid"

En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Quels sont les enjeux de la conférence internationale sur l'État islamique ?

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Les députés français se penchent sur un projet de loi contre le jihad

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Netflix, le service de vidéos à la demande, débarque en France

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée historique de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

Moyen-orient

Série d'attentats à Damas, assaut de l'armée près de la capitale syrienne

Vidéo par Selim EL MEDDEB

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/09/2012

Trois attentats ont eu lieu à Damas, ce vendredi. Une localité située près de la capitale syrienne a également été attaquée par des soldats restés fidèles au régime de Bachar al-Assad.

AFP - Au moins trois attentats ont secoué vendredi Damas où de violents combats ont éclaté entre rebelles et les troupes régulières, tandis que des "centaines" de soldats ont pris d'assaut une localité près de la capitale, selon une ONG.

Par ailleurs, des milliers de personnes ont défilé dans les rues dans plusieurs régions de Syrie, bravant dans certaines villes comme Alep (nord) les bombardements de l'armée, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le chirurgien français Jacques Bérès témoigne des violences en Syrie

Des vidéos ont montré des jeunes manifestant dans une ruelle dans les quartiers de Barzé et de Assali à Damas. "Syrie, une révolte de dignité et de liberté", scandaient-ils notamment.

"Ceux qui n'ont pas été tués par les avions d'Assad l'ont été à cause de la complicité des Arabes et du monde", lisait-on par ailleurs sur une pancarte, critiquant l"inaction" de la communauté internationale, à Chaar, un quartier de l'est d'Alep (nord).

Un attentat à la voiture piégée a secoué le quartier huppé de Mazzé de Damas, près du Palais de justice et du ministère de l'Information, selon la télévision d'Etat syrienne, qui l'a qualifié de "terroriste".

Deux heures plus tôt, cinq membres des forces de l'ordre ont été tués dans un attentat à la moto piégée perpétré à la sortie d'une mosquée dans le nord de Damas après la prière de vendredi, selon la télévision d'Etat.

Selon l'OSDH, l'attentat à la bombe s'est produit alors que des membres des forces de sécurité se trouvaient près de la mosquée al-Roukniya.

Réunion des ministres européens des Affaires étrangères
La télévision syrienne a diffusé des images de destruction, notamment des débris de tuiles tachés de sang et des voitures endommagées près d'une carcasse de mobylette calcinée.

Par ailleurs, une bombe a explosé dans le quartier de Salhiyé (centre), blessant des soldats.

Plusieurs attentats ont secoué Damas depuis le début de la révolte contre le régime en mars 2011, le plus meurtrier ayant fait 55 morts et 372 blessés le 10 mai dans le quartier populaire de Qazzaz.

Un groupuscule islamiste obscur a revendiqué certaines de ces attaques, alors que régime et opposition s'accusent mutuellement d'être derrière ces violences.

C'est à Qazzaz (sud-est), qu'ont éclaté vendredi de violents combats entre rebelles et soldats et où les forces de sécurité ont arrêté des dizaines de jeunes hommes.

A Tadamoun, quartier rebelle du sud de Damas, quatre soldats ont été tués dans une attaque contre leur véhicule.

Dans la province de Damas, des "centaines de soldats" loyalistes secondés par des véhicules lourds ont par ailleurs attaqué Babbila pour tenter d'y écraser des poches rebelles, selon l'OSDH.

Les soldats ont pénétré en force dans cette localité où se sont retranchés des insurgés.

"Cette localité, ainsi que celle de Yalda, sont à la lisière de quartiers rebelles de Damas comme Tadamoun et font d'objet de grandes opérations militaires pour les contrôler", a expliqué Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH.

Des combats ont également éclaté dans plusieurs localités d'Idleb (nord-ouest).

Les violences à travers le pays ont fait vendredi 61 morts dont 29 civils, 19 soldats et 13 rebelles, selon un bilan de l'ONG.

Vendredi, les corps de 16 hommes ont été retrouvés à Harasta dans la province de Damas, certains portant des marques de torture, au lendemain de la découverte de 45 corps dans la même région.

Première publication : 07/09/2012

  • SYRIE

    À Chypre, l'Union européenne planche sur les moyens d'aider l'opposition syrienne

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les aéroports de Damas et d’Alep dans la ligne de mire des rebelles

    En savoir plus

  • SYRIE

    En Syrie, le journalisme fait sa révolution citoyenne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)