Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

Asie - pacifique

La jeune chrétienne pakistanaise accusée de blasphème libérée sous caution

Vidéo par Constance de BONNAVENTURE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/09/2012

La justice pakistanaise a autorisé Rimsha, la jeune chrétienne pakistanaise accusée d'avoir brûlé des versets du Coran, à être libérée sous caution. Selon notre correspondant, elle devrait sortir demain midi, après paiement de sa caution par une ONG.

AFP - La justice pakistanaise a autorisé vendredi la libération sous caution de Rimsha, cette jeune chrétienne accusée d'avoir profané le Coran et emprisonnée depuis trois semaines.

"J'accepte sa demande de libération", a déclaré le juge Muhammad Azam Khan après avoir examiné la demande de libération sous caution de l'adolescente présentée par ses avocats devant un tribunal d'Islamabad, précisant que la caution avait été fixée à un million de roupies (environ 8.300 euros).

Cette décision ne concerne pas le fond de l'affaire, donc la culpabilité ou l'innocence de la jeune fille, car "l'enquête de la police est toujours en cours", a précisé un des avocats de Rimsha, Raja Ikram, ajoutant que l'adolescente ne pouvait donc pas quitter le pays à ce stade.

Les avocats de Rimsha et de son accusateur avaient présenté dans la matinée leurs arguments devant le juge lors d'une audience qui a duré plus de deux heures dans un petit tribunal d'Islamabad où s'entassaient environ 80 personnes perlant de sueur.

La jeune fille illettrée, âgée d'environ 14 ans selon des médecins qui l'ont examinée, est emprisonnée depuis trois semaines après avoir été accusée par des voisins d'avoir brûlé des versets du Coran, un crime passible de la prison à vie au Pakistan, dans son quartier pauvre de la périphérie de la capitale.

L'affaire a connu un développement spectaculaire le week-end dernier lorsque la police a écroué l'imam de la mosquée voisine de la jeune chrétienne et l'a accusé d'avoir lui-même introduit des pages du Coran dans les feuilles brûlées que lui avait rapportées un voisin, afin "d'expulser" les chrétiens du quartier.

Rimsha a reçu depuis le soutien d'une des principales associations de dignitaires musulmans du Pakistan et d'un ministre, alors que le Vatican, la France et les Etats-Unis se sont émus de son sort.

Première publication : 07/09/2012

  • PAKISTAN

    Arrestation de l'imam à l'origine de la plainte contre une chrétienne accusée de blasphème

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    L'incarcération d'une jeune chrétienne relance le débat sur le blasphème au Pakistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)