Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

EUROPE

Les Pussy Riot s'attaquent une nouvelle fois à Vladimir Poutine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/09/2012

Dans une vidéo diffusée sur Internet, des membres du groupe Pussy Riot mettent le feu à un portrait du président russe Vladimir Poutine. Trois chanteuses de cette formation punk ont été condamnées récemment à deux ans de camp.

REUTERS - Le groupe Pussy Riot a diffusé sur internet une nouvelle vidéo dans laquelle trois de ses membres brûlent un portrait du président russe Vladimir Poutine, ce qui ne devrait pas améliorer ses relations avec le Kremlin.

Trois membres du groupe, Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Aliokhina ont été condamnées le 17 août à deux ans de prison pour avoir chanté un simulacre de prière hostile à Poutine dans une cathédrale de Moscou, ce qui avait valu à la Russie de nombreuses critiques sur la scène internationale.

Dans cette nouvelle vidéo, trois membres féminins non-identifiés des Pussy Riot, agissant au nom de leurs trois camarades emprisonnées, descendent en rappel la façade d'un bâtiment abandonné ou en construction.

La nouvelle vidéo des Pussy Riot

Encagoulées - la marque de fabrique du groupe -, elles déploient sur cette façade une immense banderole blanche représentant une femme en robe rouge, guitare autour du cou et poing brandi, avec pour légende "Pussy Riot". En dessous, des portraits en carton de Poutine et du président biélorusse, Alexandre Loukachenko, sont suspendus.

"Nous nous sommes battues pour avoir le droit de chanter, de penser, de critiquer. Pour être des musiciennes et des artistes, prêtes à tout pour changer notre pays, quels que soient les risques. Nous poursuivons notre combat musical en Russie, et notre pays est dominé par un homme malveillant", énoncent tour à tour, en anglais, des voix féminines.

Une des trois femmes lance alors un fumigène qui met le feu à un portrait de Vladimir Poutine.

"Déclenchez une 'Pussy Riot' et ne vous arrêtez jamais. Le combat pour la liberté est une lutte sans fin qui est plus importante que la vie!", crie alors l'une des femmes.

Cette vidéo a été tournée il y a quelques jours en réponse à une demande de la chaîne de télévision MTV, en vue des MTV Music Awards qui ont eu lieu jeudi à Los Angeles, a précisé à Reuters le mari de Nadejda Tolokonnikova, Pyotr Verzilov, qui a souvent servi de porte-parole aux Pussy Riot.

Sa publication intervient alors que le prix Nobel de la paix et ancien président polonais Lech Walesa a annoncé avoir écrit à Vladimir Poutine pour lui demander de libérer les trois membres de Pussy Riot emprisonnées.

"Je ne suis pas un spécialiste du droit russe mais j'appelle le président Poutine à libérer les filles si les lois le permettent", a-t-il déclaré à Reuters lors d'une interview téléphonique.

 

Première publication : 07/09/2012

  • RUSSIE

    "L'Occident ne mesure pas le danger que représente Vladimir Poutine"

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Les chanteuses du groupe Pussy Riot ont fait appel de leur jugement

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Les deux membres des Pussy Riot recherchées par la police ont fui la Russie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)